International
URL courte
Destitution de la présidente sud-coréenne (26)
9120
S'abonner

Deux jours après sa destitution, la présidente sud-coréenne, Park Geun-Hye, a quitté le palais présidentiel pour rejoindre sa résidence privée.

La présidente sud-coréenne, Park Geun-Hye, a quitté le palais présidentiel ce dimanche, vers 10H00 GMT, pour rejoindre sa résidence privée dans le sud de Séoul, où des centaines de partisans se sont rassemblés pour protester contre la décision de la Cour constitutionnelle, annonce l'agence Yonhap.

Des images diffusées en direct à l'extérieur du palais présidentiel montrent des dizaines de policiers à moto attendant d'escorter Mme Park. En outre, environ 800 policiers ont été déployés pour éviter d'éventuelles violences.

La Cour constitutionnelle sud-coréenne a confirmé vendredi, à l'unanimité des huit juges, la destitution de la présidente Park Geun-hye, votée en décembre par les députés après sa mise en cause dans une affaire de trafic d'influence.

Park Geun-hye, 65 ans, est la première dirigeante sud-coréenne démocratiquement élue à être ainsi écartée du pouvoir. Mme Park, premier chef de l'État sud-coréen limogé, perd aussi dans la foulée son immunité présidentielle, ce qui l'expose à d'éventuelles poursuites judiciaires.

Le premier ministre, Hwang Kyo-ahn, continuera à assurer l'intérim jusqu'à la tenue d'une élection présidentielle anticipée dans un délai de 60 jours, comme le stipule la constitution du pays.

Comme 70 % des Sud-Coréens étaient favorables à sa mise à l'écart, la nouvelle a été bien accueillie dans la capitale. Pourtant, les partisans de Mme Park étaient sous le choc. Deux personnes ont été tuées lors d'affrontements massifs survenus dans le centre de Séoul après la destitution de la présidente.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Destitution de la présidente sud-coréenne (26)

Lire aussi:

Les Coréens du Sud entre paradis et enfer après la destitution de leur présidente
Heurts suite à la destitution de la présidente sud-coréenne: des victimes
Qui sont ces quatre hommes qui ont battu à mort un sexagénaire pour une remarque?
Des chasseurs de trois pays escortent des avions lance-missiles russes Tu-160 au-dessus de la mer Baltique
Tags:
destitution, Park Geun-hye, Séoul, Corée du Sud
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook