International
URL courte
1181
S'abonner

Le premier ministre irakien Haider al-Abadi a parlé de la création en Irak d’une armée nationale unique, initiative que Sputnik a évoquée avec des experts.

Le secrétaire général du ministère des Peshmergas dans le gouvernement du Kurdistan irakien Jibar Yawir a commenté pour Sputnik la déclaration du premier ministre irakien Haider al-Abadi sur la création en Irak d'une armée nationale unique.

« Cet appel ne concerne pas les Peshmergas, l'article 121 de la Constitution irakienne autorisant les régions autonomes à avoir leurs propres forces de sécurité, police et garde », a estimé l'interlocuteur de l'agence.

M. Yawir estime que, par cette décision, le gouvernement irakien veut tout simplement en finir avec les formations paramilitaires et autres groupes illégaux sous les ordres de différentes forces politiques et religieuses.

Le secrétaire général du Nasserist Socialist Vanguard Party, Abdel Sitar al-Jamili, a rappelé, pour sa part, lors d'un entretien avec Sputnik que depuis l'invasion américaine de l'Irak, on parlait beaucoup de la nécessité de créer une armée nationale.

« À présent, quand le pays combat Daech, la création d'une armée qui ne soit pas divisée selon des appartenances religieuses ou politiques est devenue d'une nécessité vitale », a souligné l'homme politique.

Et d'ajouter que cela serait aussi important pour l'avenir du pays quand Daech sera vaincu et que les problèmes entre l'élite politique et le peuple irakien se poseraient à nouveau avec toute leur gravité.

Quoi qu'il en soit, M. al-Jamili a confirmé que son parti politique saluait cette initiative destinée, selon lui, à corriger les erreurs du passé dans la direction de l'armée.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Irak: pressés par l'armée, les djihadistes fuient vers la Syrie
Irak: l’armée envoie des renforts pour libérer Ramadi
Irak: l'armée livre par erreur de l'aide humanitaire à l'EI
Tags:
Constitution, gouvernement, partis politiques, région, armée, Etat islamique, Sputnik, Peshmerga, Haïder al-Abadi, Abdel Sitar al-Jamili, Jibar Yawir, Kurdistan irakien, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik