Ecoutez Radio Sputnik
    П/к Мирей Матьё в аэропорту Шереметьево

    Mireille Mathieu à Sputnik: il y a une très grande histoire d’amour entre la Russie et moi

    © Sputnik. Vitaly Belousov
    International
    URL courte
    253464582

    Icône de style et de beauté de plusieurs générations, Mireille Mathieu revient à Moscou pour fêter sur la scène du palais du Kremlin le 50e anniversaire de sa carrière. Interrogée par Sputnik, la chanteuse avoue qu’il s’agit d’un coup de foudre entre elle et le public russe et qu'en un demi-siècle, cet amour fidèle et sincère n’a pas pris une ride.

    Avec sa voix connue aux quatre coins du monde, son sourire chaleureux et son accent méridional, Mireille Mathieu est une figure incontournable de la chanson française. Après avoir fêté ses 50 ans de carrière sur la scène légendaire de l'Olympia à Paris et dans quelques pays européens, Mireille revient à Moscou pour retrouver son public au palais du Kremlin.

    Souriante malgré la fatigue du voyage, Mlle Mathieu confie à Sputnik être contente de sa venue à Moscou et de sa rencontre le 14 mars avec son public russe qui lui reste fidèle depuis tant d'années.

    « J'ai commencé ma tournée à Saint-Pétersbourg [le 9 mars, ndlr] et c'était extraordinaire… Je suis très heureuse de fêter mon jubilé au palais du Kremlin. Vraiment très heureuse et très honorée », a expliqué Mireille.

    Aujourd'hui, 50 ans après ses débuts, Mireille Mathieu pourrait se glorifier d'une carrière exceptionnelle que beaucoup d'artistes lui envient. Oui, mais pas Mireille, qui reste toujours aussi discrète qu'en 1967 lorsqu'elle a chanté pour la première fois devant le public soviétique.

    « Entre la Russie et moi-même, il y a une grande histoire d'amour. Tout a commencé en 1967, où je me suis produite pour la première fois à Moscou, Saint-Pétersbourg et Kazan avec un grand orchestre de l'Olympia qui était dirigé par Paul Mauriat. C'était vraiment un coup de foudre et ça dure depuis très longtemps », raconte la demoiselle d'Avignon, toute émue.

    Visiblement, le succès international ne lui est pas monté à la tête car Mireille avoue avoir le même trac, voire encore plus, qu'à ses débuts.

    Et si la chanteuse estime que la Russie a beaucoup changé au fil des années, le cœur des gens est resté toujours aussi chaleureux qu'avant.

    « Le peuple russe, c'est un peuple qui apprend, qui aime son pays, qui défend son pays et qui est très érudit, très intelligent, très cultivé », raconte Mireille.

    D'ailleurs, peu importe le pays où elle se trouve dans le monde, Mlle Mathieu chante toujours une chanson en russe. Pour la remercier de son contribution à l'amitié franco-russe, Vladimir Poutine, le président du pays, l'a décorée en la nommant Ambassadrice de la langue et culture russes dans le monde, un titre dont Mireille est très fière.

    « C'est un bonheur de pouvoir le faire [chanter en russe, ndlr] car on est très près du public. On a l'impression qu'on rentre un peu dans la famille de chaque personne, dans le cœur de chaque personne. Mon public, je le perçois un peu comme ma famille », confie Mireille.

    Restant à l'écart de toute politique, Mireille Mathieu chante l'amour et la paix. Quoi qu'on en pense ou dise, elle vient, avant tout, pour son public, qui l'aime et qui l'attend.

    Ainsi, les Moscovites et les hôtes de la capitale pourront voir le rossignol d'Avignon fin août et début septembre lors du festival de la musique militaire « Spasskaya Tower » dont elle est la marraine. Cette année, c'est la dixième édition du festival mais l'événement sera attristé par la disparition de la majorité du célèbre chœur Alexandrov, victime du crash aérien de décembre dernier. Pour Mireille, cette perte est immense non seulement professionnellement mais aussi personnellement car elle était la première et aussi la seule chanteuse étrangère à avoir été adoptée et accompagnée dans ses tournées par l'orchestre militaire Alexandrov. Cette tragédie a aussi coûté la vie à son ami, le grand chef d'orchestre Valeri Khalilov.

    « J'ai perdu non seulement un chef d'orchestre hors pair mais aussi un ami. C'est une tragédie terrible et je suis de tout cœur avec les Russes pour partager leur douleur », a déploré la chanteuse avec les larmes aux yeux.

    Par ailleurs, malgré tout l'amour existant entre la Russie et la chanteuse, cette visite à Moscou sera une très dure épreuve pour Mireille car cela fera bientôt un an qu'elle a perdu sa maman, Marcelle Mathieu, décédée à l'âge de 94 ans d'une embolie pulmonaire à Avignon.

    « Ma maman aimait beaucoup la Russie… Je chante ici et après je reviens faire une messe pour ma petite maman à Avignon. Pour moi, le printemps, c'est extrêmement difficile », conclut Mireille, la voix tremblante d'émotion.

    Cependant, pour Mireille, il n'y a pas de meilleur remède pour soulager un peu la douleur que son travail. Actuellement, elle prépare son nouvel album de chansons classiques dont la sortie est prévue pour l'automne 2017. Son contenu reste une surprise, mais cependant, Mlle Mathieu a fait une petite allusion au fait qu'il y aura « des compositions très émouvantes ».

    En 50 ans de carrière, Mireille Mathieu a enregistré plus de 1 200 chansons, alors que plus de 130 millions de copies de ses albums et plus de 55 millions de singles ont été vendus. Son triple best off « Une vie d'amour » sorti en 2014 a obtenu un disque d'or.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Vladimir Poutine a mentionné le talent extraordinaire de Mireille Mathieu
    Festival des fanfares Tour Spasskaya: couleurs et émotions
    Mireille Mathieu «bouleversée» par le crash du Tu-154 russe

    Lire aussi:

    L’«aventure humaine incroyable» du premier guitariste français en URSS, puis en Russie
    Les hommes chantent l’amour et le sexe plus souvent que les femmes
    «On a choisi nos immigrants»
    Tags:
    Mireille Mathieu, Russie, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik