International
URL courte
54478
S'abonner

La présidente du Front national (FN) et candidate à la présidentielle française, Marine Le Pen, en cas de victoire, proposera aux autorités polonaises et hongroises de coopérer sur la question du démantèlement de l’UE.

En cas de victoire électorale, Mme Le Pen voudrait proposer à Victor Orban, premier ministre hongrois, et au Président de Droit et justice (PiS) au pouvoir en Pologne, Jaroslaw Kaczynski, de discuter du démantèlement de l'Union européenne.

« Si je gagne, je travaillerai avec Kaczynski sur le démantèlement de l'Union », indique le journal polonais Rzeczpospolita citant Mme Le Pen.

Mme Le Pen voit au moins deux points sur lesquels la France et la Pologne pourraient parvenir à un accord. Tout d'abord, cela concerne la position de Bruxelles sur la crise constitutionnelle en Pologne. La candidate à la présidentielle estime que la position des dirigeants de l'UE est une ingérence politique dans les affaires intérieures de Varsovie. Ensuite, il s'agit de l'accueil des réfugiés que le gouvernement polonais refuse.

« Je crois que nous pouvons coopérer sur de nombreux points. Si demain je deviens présidente, je débattrai avec M. Orban des questions qui nous semblent inappropriées dans l'Union et des questions qu'on ne peut pas accepter sous cette forme dans l'UE. Je vais envoyer la même offre à M. Kaczynski. Bien sûr que nous ne serons pas d'accord sur tout, mais chaque pays est libre et souverain de protéger ses intérêts propres », explique-t-elle. 

L'élection présidentielle en France aura lieu sur deux tours, les 23 avril et 7 mai. Selon les dernières données de l'Institut français d'opinion publique (Ifop), Marine Le Pen pourrait gagner le premier tour avec 26 % des votes. Le leader du mouvement En Marche! Emmanuel Macron la suit avec 24,5 %. François Fillon qui représente Les Républicains arriverait troisième avec 19,5 %. Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon seraient respectivement quatrième et cinquième avec pas plus de 15 % des voix chacun.

Lire aussi:

Juppé à la 2e place du 1er tour de la présidentielle s’il remplaçait Fillon
Présidentielle 2017: pour Macron, Fillon et Le Pen «attaquent l'État de droit»
Sondage: l’écart entre Le Pen et Macron au premier tour de la présidentielle augmente
Présidentielle 2017: Le Pen conforte son avance dans les sondages
Tags:
démantèlement, Présidentielle française 2017, Front national (FN), Marine Le Pen, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook