Ecoutez Radio Sputnik
    Un combattant des Forces démocratiques syriennes (FDS) pose pour une photo près de la rivière Euphrates, au nord de la ville de Raqqa, Syrie le 8 mars 2017

    Washington fournit un nouveau lot de blindés aux forces d'opposition syrienne

    © REUTERS/ Rodi Said
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (printemps 2017) (181)
    1116195888

    Dans une interview à Sputnik, un représentant des Forces démocratiques syriennes (FDS) a fait savoir que, dans le cadre de l’opération de libération de Raqqa, Washington renforçait sa présence militaire en Syrie, en y envoyant 43 camions avec des blindés et des armes lourdes.

    Les États-Unis ont envoyé au sud de la ville syrienne de Kobané des armes lourdes et des véhicules blindés dans le cadre de l'opération visant à déloger les djihadistes de Daech de la ville syrienne de Raqqa, a raconté à Sputnik un représentant des Forces démocratiques syriennes souhaitant conserver l'anonymat.

    « Des batteries de canons, des véhicules blindés et des armes lourdes ont été transportés au sud de Kobané par 43 camions à travers le nord de l'Irak », a déclaré l'interlocuteur de Sputnik.

    Il a expliqué que tout ce matériel serait utilisé dans l'opération visant à libérer Raqqa des terroristes de Daech.

    « Les armes qui ont été envoyées par l'Amérique avant ne suffisent pas. Nous allons boucler Raqqa et il est indispensable que nous entrions dans la ville dans des véhicules blindés pour être en mesure de se protéger contre les tireurs d'élite et de nombreux pièges posés par Daech dans la ville », a-t-il précisé.

    Le représentant des FDS a aussi indiqué que Washington envisageait de renforcer cette « aide blindée » avec du personnel militaire qui a déjà combattu dans des guerres au Moyen-Orient.

    « Les unités, que les États-Unis envisagent d'envoyer, comprennent des militaire qui ont déjà pris part aux combats en Irak, en Afghanistan et dans d'autres "points chauds". À l'heure actuelle, il y a un millier de militaires américains dans notre région. Bientôt, leur nombre va augmenter », a-t-il souligné.

    En outre, selon les informations obtenues par Sputnik, la veille, le Pentagone a envoyé 50 véhicules blindés et 200 militaires en renfort pour protéger la ville de Manbij contre des éventuelles attaques de l'Armée syrienne libre (ASL).

    Le 9 mars, des médias américains ont annoncé que pour appuyer la prochaine offensive pour libérer la ville de Raqqa, le Pentagone a envoyé un groupe de Marines accompagné d'une batterie de canons d'artillerie lourde.

    La ville de Raqqa, située à 200 kilomètres à l'est d'Alep, a été prise par les djihadistes de Daech en 2013. Selon les militaires américains, de 3 à 4 000 terroristes sont retranchés dans Raqqa, ville d'environ 300 000 habitants.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

     

     

    Dossier:
    Situation en Syrie (printemps 2017) (181)

    Lire aussi:

    19 civils tués dans une frappe de la coalition internationale à Raqqa
    Assad: Raqqa sera la prochaine priorité de l’armée syrienne
    Raqqa: Ankara devrait prendre ses distances avec les USA, selon un général turc
    Plusieurs chefs de Daech fuient Raqqa
    Tags:
    armes lourdes, Forces démocratiques syriennes, Raqqa, Kobané, Syrie, Irak, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik