Ecoutez Radio Sputnik
    Des représentants des forces armées ukrainiennes, Donetsk, juin 2015. Image d'illustration

    Une piste balte dans l’assassinat de deux figures de l'insurrection du Donbass?

    © REUTERS/ Oleksandr Klymenko
    International
    URL courte
    Situation dans le Donbass (2017) (68)
    161736831

    Des instructeurs baltes forment des groupes de saboteurs de l’armée ukrainienne pour des missions dans les Républiques populaires de Donetsk et de Lougansk, rapporte Ukraina.ru. L’édition suppose que ces mêmes formateurs de l’Otan auraient entraîné ceux qui sont derrière la mort de deux figures de l'insurrection du Donbass.

    Les militaires ukrainiens Sergueï Ivantchouk et Ivan Deïev, qui ont reconnu en passant aux aveux avoir commis des actions de sabotage dans le Donbass, avaient suivi un entraînement auprès d'instructeurs de l'Otan originaires des pays baltes, écrit Ukraina.ru.

    « Il y a toutes les raisons de supposer que l'assassinat du commandant du bataillon Somali, Mikhaïl Tolstykh [surnommé Guivi, ndlr] ait été préparé dans les bureaux du service de renseignement du SBU [Service de sécurité d'Ukraine, ndlr] et exécuté par les spécialistes du 8e régiment d'opérations spéciales », a déclaré le ministre de la Sécurité de la république populaire autoproclamée de Lougansk, Leonid Passetchnik.

    Les militaires ukrainiens détenus, Ivantchouk et Deïev, ont déclaré qu'eux-mêmes et d'autres combattants de ce régiment avaient suivi un entraînement proposé par des instructeurs lettons et lituaniens.

    Le site indique que les dépositions des militaires captifs sont officiellement confirmées aussi bien par la partie ukrainienne que lettone. Ainsi, le 14 mars 2016, le commandant des Forces armées lettonnes Raimonds Graube a déclaré que sous le commandement d'un groupe international d'instructeurs il était prévu de former cinq bataillons d'infanterie et un bataillon des forces spéciales de l'armée ukrainienne. Peu de temps après, une vidéo a été publiée faisant état d'un entraînement de militaires ukrainiens par des instructeurs lettons dans le village de Staritchi (région de Lvov, ouest).

    Le ministère ukrainien de la Défense avait lui aussi évoqué l'aide d'experts lettons. Ainsi, le 14 mai 2016, a été cité le nom de l'attaché militaire à l'ambassade de Lettonie en Ukraine, Zigmunds Balodis, qui avait en personne pris part à la partie finale de la formation. Il est en outre souligné qu'on ne peut pas assurer sans équivoque que ce sont des instructeurs baltes qui ont formé les saboteurs ayant assassiné les chefs de l'insurrection du Donbass, Motorola et Guivi, mais ce qui est évident c'est que « les spécialistes baltes forment des groupes de sabotage des Forces armées ukrainiennes pour des missions » dans les républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk, lit-on sur le site Ukraina.ru.

    Plus tôt, Ivan Deïev avait déclaré que le major Balov, chef du renseignement du 8e régiment d'opérations spéciales de l'armée ukrainienne, était derrière l'assassinat de Motorola.

    En octobre dernier, le chef des insurgés du Donbass Arsen Pavlov, surnommé Motorola, a été tué dans l'ascenseur de son immeuble suite à l'explosion d'une bombe.

    Le commandant du bataillon Somali, Guivi, a été assassiné le 8 février, dans la ville de Makeïevka (région de Donetsk) lors d'une attaque au lance-roquettes.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Dossier:
    Situation dans le Donbass (2017) (68)

    Lire aussi:

    Moscou aux dirigeants ukrainiens: le blocus du Donbass doit cesser immédiatement
    Donbass: des tirs coupent l’électricité de la station de filtrage d’eau
    «Stop au génocide des habitants du Donbass»: la protestation s’internationalise
    Initié par les insurgés, un cessez-le-feu a été décrété ce dimanche dans le Donbass
    Tags:
    sabotage, meurtre, formation, instructeurs, OTAN, Forces armées ukrainiennes, Service de sécurité d'Ukraine (SBU), Arsen Pavlov, Mikhaïl Tolstykh (Guivi), Lettonie, Lituanie, pays baltes, Donbass, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik