International
URL courte
23629
S'abonner

Le président américain Donald Trump a autorisé la CIA à éliminer les terroristes présumés à l’aide de drones. Un pas en avant par rapport à la politique de Barack Obama qui en utilisait uniquement contre des formations paramilitaires.

Le président américain Donald Trump a autorisé la Central Intelligence Agency (CIA) à organiser des attaques de drones contre les positions de « militants présumés », a annoncé lundi le Wall Street Journal, citant des sources officielles américaines.

Le leader des États-Unis a ainsi annulé les restrictions adoptées sous le président Barack Obama selon lesquelles les drones pouvaient être utilisés uniquement contre des formations paramilitaires.

Obama a cherché à influencer la politique mondiale en matière d'utilisation de drones d'attaque lorsque les autres nations ont commencé à développer leurs propres programmes de drones.

Les États-Unis ont été les premiers à utiliser des avions sans pilote munis de missiles pour tuer des militants présumés dans les années qui ont suivi les attentats du 11 septembre 2001 contre New York et Washington.

Les attaques de drones Predator et Reaper armés de missiles contre des cibles outre-mer ont commencé sous le président George W. Bush et poursuivies par Barack Obama.

Les critiques face au programme de mise à mort ciblée se demandent si ces frappes ne créent pas plus de militants qu'elles n'en tuent, rappelle Reuters. Ils citent la propagation des organisations djihadistes et les attaques de militants dans le monde entier comme preuve du fait que des massacres ciblés peuvent aggraver le problème.

En juillet, le gouvernement des États-Unis a admis avoir tué par inadvertance jusqu'à 116 civils dans des attaques contre des pays avec lesquels l'Amérique n'est pas en guerre.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Les avions ne passeront plus au-dessus de la Trump Tower
Raids de drones américains au Yémen: au moins 7 morts
Le drone de l’US Navy capturé par la Chine, un (mauvais) signe pour Trump?
Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Tags:
terrorisme, drone, CIA, Donald Trump, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook