International
URL courte
Meurtre de Kim Jong-nam en Malaisie (27)
1103
S'abonner

Kim Jong-nam, le demi-frère du dirigeant nord-coréen assassiné en Malaisie, a été identifié grâce à ses empreintes digitales présentées par les autorités chinoises.

La semaine dernière, la police malaisienne a pour la première fois officiellement confirmé que le ressortissant nord-coréen décédé le 13 février 2017 à l'aéroport de Kuala Lumpur était bien le demi-frère du leader communiste Kim Jong-un. Selon le quotidien local The Strait Times, l'identité de ce dernier a été établie grâce à ses empreintes digitales fournies par la Chine.

Les empreintes étaient conservées par les autorités de la Région administrative spéciale de Macao où le défunt avait résidé avec sa famille dans des lieux non divulgués pour des raisons de sécurité, relate le journal, citant une source proche du dossier.

Kim Jong-nam, 45 ans, a été attaqué le 13 février par deux femmes qui lui auraient jeté un poison au visage dans le hall des départs de l'aéroport international de Kuala Lumpur, en Malaisie. Il a succombé peu après lors de son transfert à l'hôpital. Selon une analyse préliminaire réalisée par le Centre d'analyse d'armes chimiques malaisien, c'est le gaz VX qui aurait été utilisé pour l'empoisonner.

Kim Jong-nam a été un temps considéré comme l'héritier potentiel de son père Kim Jong-il avant de tomber en disgrâce suite à une tentative manquée en 2001 d'entrer au Japon avec un passeport falsifié pour visiter Disneyland. Il vivait depuis lors en quasi-exil, principalement sur le territoire chinois de Macao, mais également à Singapour et au Japon.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Meurtre de Kim Jong-nam en Malaisie (27)

Lire aussi:

Giuseppe Conte prévoit d’annoncer sa démission ce mardi
Face à la Chine, les «Indiens se méfient» d’un affrontement général
Résistance au vaccin, nouveaux variants du virus en France: l’épidémie peut-elle dégénérer?
L’Institut Pasteur arrête son principal projet de vaccin contre le Covid-19, pas assez efficace
Tags:
gaz VX, empreinte digitale, meurtre, enquête, Kim Jong-nam, Kim Jong-un, Malaisie, Corée du Nord, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook