Ecoutez Radio Sputnik
    Ancien soldat de la guerre des Malouines: «je suis revenu là où devait être ma tombe»

    Ancien soldat de la guerre des Malouines: «je suis revenu là où devait être ma tombe»

    © Sputnik . Nicolás Ayala
    International
    URL courte
    2212

    Quelque 35 ans après la fin du conflit armé qui a opposé l'Argentine et le Royaume-Uni pour les îles Malouines, Sputnik s'est rendu sur les lieux pour retracer les histoires des vétérans argentins, revenus sur les îles qui sont pour eux «le sens de leur vie».

    À l'occasion du 35e anniversaire du début de la guerre des Malouines opposant l'Argentine au Royaume-Uni en 1982, Sputnik a interrogé Armando Gonzalez, ancien combattant qui a aujourd'hui 55 ans et qui est revenu sur ses îles natales.

    « Les Malouines sont le sens de ma vie. Je suis revenu pour regarder comment elles sont 35 ans plus tard. Il est difficile de décrire ce que je ressens. Depuis mon arrivée, c'est un sentiment de calme et de paix », confie Armando. « L'île est magnifique ».

    Armando Gonzalez, ancien combattant de la guerre des Malouines
    © Sputnik . Nicolás Ayala
    Armando Gonzalez, ancien combattant de la guerre des Malouines

    À l'âge de 20 ans, il a participé au conflit militaire des Malouines, son régiment a été un des premiers à être en garnison. Aujourd'hui, la famille d'Armando est fière de lui.

    « Je suis très fier de mon père. Il est dur de vivre tout ce qui s'est passé là-bas », estime son fils Martin qui l'accompagne dans son voyage. « La guerre est terminée mais pas sa vie ».

    Sur le chemin vers un des endroits où Armando avait été envoyé lors de la guerre, il affirme qu'il ne pouvait jamais imaginer qu'il prendrait part en tant que soldat à « la dernière grande bataille des chevaliers » :

    « C'était la dernière guerre entre États. Aujourd'hui, les pays luttent contre les terroristes — ce qui nous rend différents de tous les autres soldats de l'époque contemporaine. »

    Armando Gonzalez
    © Sputnik . Nicolás Ayala
    Armando Gonzalez

    De même, l'ex-soldat se souvient d'un épisode où les vétérans des deux parties se sont embrassés, oubliant leur appartenance nationale, et ont fondu en larmes. « Ils ont vécu les mêmes affres de la guerre que les autres, nous avons tous souffert des mêmes choses. L'issue de tout cela est qu'aucun conflit dans n'importe quel coin du monde n'apporte rien », explique Armando.

    Et voilà l'endroit où il a vécu les moments les plus terribles de sa vie. « Un avion a largué une bombe […] sur nous. Je ne l'ai pas vue. Le bruit, le vent, tout s'est arrêté. Le silence absolu », raconte-t-il. Mais les éclats ne les ont pas touchés. Alors que « ça devait être notre tombe ».

    Leurs camarades sur le terrain ne pouvaient pas en croire leurs yeux : « Ils venaient de nous voir mourir et voilà que nous étions de nouveau debout », ajoute-t-il. « Ainsi, nous avons vécu cette guerre. » 

    Armando Gonzalez
    © Sputnik . Nicolás Ayala
    Armando Gonzalez

    La guerre des Malouines a commencé le 2 avril 1982 avec le débarquement de l'armée argentine pour se terminer le 14 juin 1982 par un cessez-le-feu. Au plan humain, le bilan de cette guerre est de 907 tués soit 649 militaires argentins, 255 militaires britanniques et trois insulaires.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Mission inaccomplie: 8.000 militaires britanniques échouent aux tests physiques
    L’armée britannique accusée de racisme
    Quels intérêts l’armée européenne servira-t-elle?
    Une armée européenne? Un «rêve», selon Juncker
    Tags:
    témoignage, souvenir, vétéran, soldats, combattant, guerre, îles Malouines, Royaume-Uni, Argentine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik