Ecoutez Radio Sputnik
    Igor Dodon

    Dans l’intérêt de la Moldavie, Dodon remet en question un contrat avec une société US

    © Photo. nato.int
    International
    URL courte
    14421

    Le président moldave s’est penché sur un contrat de prospection et d’exploitation pétrolière et gazière signé par le gouvernement avec une société américaine avant son élection. La procédure de l’appel d’offre, les modalités de signature et les risques écologiques sont au centre de ses préoccupations.

    Le président de Moldavie Igor Dodon a déclaré, lors d'une rencontre avec l'ambassadeur américain James Pettit, qu'il ne permettrait pas que l'on nuise aux intérêts nationaux de son pays, communique le service de presse de la présidence moldave.

    L'entretien entre le président moldave et le diplomate américain a porté sur le contrat de concession du droit de prospecter et d'exploiter le pétrole et le gaz sur le territoire de la Moldavie, signé par le gouvernement moldave avec la société américaine Frontera Resources International LLC.

    L'agence Sputnik Moldavie annonce qu'aux termes du contrat l'investisseur devra, au cours des cinq premières années, s'occuper uniquement de l'exploration des gisements. Les travaux seront menés sur un tiers du territoire de la république.

    « Le chef de l'État a exprimé sa préoccupation en lien avec ce document, la procédure de l'appel d'offre et la signature du document. Igor Dodon a souligné que ce dossier était placé sous le contrôle particulier de l'administration du président et a assuré que celui-ci ne permettrait pas de nuire aux intérêts nationaux de la République de Moldavie », stipule le communiqué de la présidence moldave.

    Igor Dodon a souligné que l'État ne pouvait concéder que les terres publiques et que l'accès à des terres appartenant à des entités territoriales et à des particuliers requière une procédure d'autorisation spéciale. Étant donné que la majeure partie du territoire évoqué dans le contrat est située dans le district autonome de Gagaouzie (sud de la Moldavie), le document ne pouvait pas être signé sans l'accord des organes exécutifs de l'autonomie.

    Selon le président moldave « un grand nombre d'interrogations concernent les procédures de l'appel d'offre et de la signature du contrat » en raison de multiples violations de la loi. En outre, il a relevé des risques écologiques pour l'environnement.

    Le service de presse a également remis en cause « la capacité financière de la société américaine à effectuer les travaux conformément aux engagements contractuels, surtout en tenant compte de l'expérience négative de ses activités dans d'autres pays de la région ».

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    La Moldavie insiste sur la reconnaissance de sa neutralité par l’Otan
    Direction Moscou, le revirement confirmé de la Moldavie
    Moldavie: le nouveau président ne veut pas du bureau de l'Otan
    Tags:
    remise en question, risques écologiques, prospection pétrolière, contrat, Igor Dodon, Moldavie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik