International
URL courte
411912
S'abonner

Suite au refoulement par La Haye de la ministre turque de la Famille Fatma Betul Sayan Kaya, Ankara a accusé les Pays-Bas de bafouer les droits et libertés des femmes.

Le 11 mars dernier, les autorités néerlandaises ont refusé d'admettre la ministre turque de la Famille au consulat général de son pays à Rotterdam. Mme Kaya avait notamment l'intention de participer à un meeting de soutien de la diaspora turque à Recep Tayyip Erdogan, à l'approche d'un référendum sur le renforcement de ses pouvoirs programmé pour le 16 avril.

« En négligeant des valeurs démocratiques fondamentales, les Pays-Bas ont bloqué à une femme ministre l'accès au consulat de propre pays. Il s'agit d'une violation grossière des libertés d'expression, de réunion et de circulation », a constaté Mme Kaya elle-même.

Selon elle, un tel comportement témoigne de « graves problèmes » en matière des droits et libertés des femmes en plein cœur de l'Europe. La ministre a également accusé La Haye de violer la Convention de Vienne.

Avant d'expulser la ministre turque de la Famille, les Pays-Bas ont empêché la venue du chef de la diplomatie turque Mevlut Cavusoglu, qui devait lui aussi assister à un meeting pro-Erdogan. Le dirigeant turc a alors reproché aux Pays-Bas de se comporter comme une « république bananière » et appelé les organisations internationales à décréter des sanctions contre La Haye.

Par la suite, M. Erdogan a affirmé que les Pays-Bas n'avaient « rien à voir avec la civilisation », accusant La Haye d'avoir massacré plus de 8 000 Bosniens musulmans en Bosnie-Herzégovine à Srebrenica.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

La Turquie interdira l'entrée des diplomates néerlandais sur son territoire
La Turquie juge indésirable le retour de l’ambassadeur néerlandais
La Turquie menace de riposter à l’«acte nazi des Pays-Bas»
Un astéroïde géant fonce droit sur la Terre
Tags:
droits de l’homme, diplomatie, scandale, Fatma Betul Sayan Kaya, Recep Tayyip Erdogan, Pays-Bas, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik