International
URL courte
43546
S'abonner

Les systèmes antiaériens S-400, que la Turquie projette d'acheter à la Russie, ne feront pas partie du système de défense antimissile de l'Otan, a déclaré le ministre turc de la Défense Fikri Isik.

Mercredi, le ministre turc de la Défense Fikri Isik a déclaré que la Russie et la Turquie progressaient dans leurs pourparlers sur la livraison des systèmes de défense aérienne russes S-400, mais n'étaient toujours pas prêtes à conclure un accord.

« Le système de missiles russe S-400 ne sera pas intégré au système de défense antimissile de l'Otan », a déclaré le ministre, cité par le journal Milliyet.

Lors d'une récente réunion à Moscou, Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan ont évoqué la possibilité de livrer des systèmes antimissiles russes S-400 en Turquie.

Le S-400 Triumph (code Otan: SA-21 Growler) est un système de missiles sol-air de grande et moyenne portée destiné à abattre tout type de cible aérienne: avions, drones et missiles de croisière hypersoniques. Le système est capable de tirer simultanément 72 missiles sur 36 cibles qu'il détecte à une distance de 600 km.

S-400
© Sputnik . Dmitriy Vinogradov
S-400

Conçu par le bureau d'études Almaz-Anteï, le système S-400 Triumph est en dotation dans l'armée russe depuis 2007. Parmi les pays étrangers ayant manifesté leur intérêt pour les S-400 russes figurent la Chine et l'Inde.

En avril 2015, Pékin a annoncé avoir conclu un accord à Moscou pour équiper trois régiments (six divisions) du nouveau système sol-air, pour un montant de près de 2,8 milliards d'euros, les livraisons devant commencer en 2017. En octobre dernier, le président russe Vladimir Poutine et le premier ministre indien Narendra Modi ont signé un contrat de livraison de S-400 en Inde.

S-400 Triumph
© Sputnik
Infographie: Système de défense antiaérienne et antimissile S-400 Triumph

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

L'ancien ministre Éric Raoult est mort
Expulsion de diplomates, interdiction d'entrée: Moscou riposte aux sanctions US
Sans assimilation, le risque «d’une guerre de tous contre tous»? – vidéo
Biden appelle Poutine «Сloutine» en plein discours sur les relations russo-américaines – vidéo
Tags:
livraisons d'armes, livraisons, S-400, Fikri Isik, Turquie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook