International
URL courte
20517
S'abonner

La Chine aurait recommencé les travaux de construction sur un îlot en mer de Chine méridionale, selon de nouvelles images satellites. Selon ces données, Pékin pourrait construire un nouveau grand port sur les îles Paracels, dont la souveraineté est contestée.

​Les îles Paracels, en mer de Chine, bientôt le siège d'un port militaire chinois? C'est ce que pourraient laisser penser des photos, prises le 6 mars par la société d'imagerie satellite Planet Labs de ces îlots contestés entre la Chine et ses voisins. Elles montrent vraisemblablement un déboisement et les premières étapes des travaux de construction de ce qui pourrait devenir un port militaire sur l'île du Nord, selon Reuters. Les travaux de cette nouvelle installation auraient été interrompus par un typhon l'année dernière.

​Malgré la preuve provenant des images satellites, le ministère chinois de la Défense nationale a déclaré qu'il n'était « pas au courant » de travaux sur l'île du Nord.

« Ce qui doit être souligné, c'est que les îles de Xisha [Paracels, ndlr] font partie intégrante du territoire chinois », a déclaré le ministère chinois après que le journal Taipei Times ait demandé des commentaires.

L'île du Nord est l'une des nombreuses petites îles et récifs coralliens dans l'archipel contesté en mer de Chine méridionale, où la Chine est en conflit territorial avec plusieurs autres pays.

Selon des experts, le contrôle des îles Paracels est un facteur clé de la domination de Pékin en mer de Chine méridionale, à travers laquelle des milliards de dollars d'échanges commerciaux passent chaque année.

« Les Paracels vont être vitales pour toute future tentative chinoise de dominer la mer de Chine méridionale. Nous pouvons voir qu'ils poursuivent une politique de la militarisation, quelle que soit la rhétorique officielle, même s'ils vont le faire morceau par morceau », a expliqué Carl Thayer, un expert de la mer de Chine méridionale de l'Académie de la force de défense de l'Australie.

À la fin de février, des images satellite obtenues par Reuters et par le Centre d'études stratégiques et internationales (Center for Strategic and International Studies, CSIS) ont montré que Pékin aurait déployé sur les îles Spratleys, dans la même région, des systèmes de missiles de défense antiaérienne HQ-9.

Les nouvelles images satellitaires ont été publiées juste avant le voyage d'Asie de Rex Tillerson, secrétaire d'État américain, qui devrait visiter la Chine, le Japon et la Corée du Sud en fin de semaine.

Les États-Unis se sont opposés aux intérêts de la Chine dans la région et l'administration Trump n'a pas changé cette position. Ainsi, le chef de la diplomatie américaine, M. Tillerson, a proclamé en janvier que l'accès des Chinois aux îles disputées en mer de Chine méridionale « ne sera pas autorisé ».

Le gouvernement chinois, à son tour, affirme que les îles Paracels, ou Xisha en chinois, font partie intégrale du territoire chinois. Pékin a pris le contrôle des îles en 1974 après une brève confrontation avec la marine sud-vietnamienne. Le Vietnam revendique toujours ces îles, de même que les autorités taiwanaises.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

 

 

Lire aussi:

La Chine intercepte un drone sous-marin US en mer de Chine méridionale
Les marines russes et chinoises à l’assaut de l’«ennemi» en mer de Chine méridionale
Manœuvres russo-chinoises sans précédent en mer de Chine méridionale
Des bombardiers stratégiques chinois patrouillent en mer de Chine méridionale
Tags:
images satellite, îles contestées, base navale, base militaire, îles Paracels, États-Unis, Chine, Mer de Chine méridionale
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook