Ecoutez Radio Sputnik
    Mossoul

    Moscou: des médias et ONG occidentaux passent sous silence le désastre de Mossoul

    © AFP 2017 Aris Messinis
    International
    URL courte
    2048221046

    Moscou met en garde contre la négligence des médias et ONG occidentaux, qui se sont préoccupés du sort des habitants d'Alep mais qui passent sous silence la catastrophe humanitaire à l'œuvre dans la ville irakienne de Mossoul.

    Le ministère russe des Affaires étrangères est indigné par le mépris des médias occidentaux et des organisations non gouvernementales (ONG) internationales au sujet de la catastrophe humanitaire qui se déroule dans la ville irakienne de Mossoul, a déclaré la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova.

    « Le silence des médias occidentaux et de nombreuses organisations internationales non gouvernementales très actives sur ce qui se passe à Mossoul, où se déroule une catastrophe humanitaire très grave, laisse perplexe », a exhorté M. Zakharova.

    L'armée irakienne continue son offensive dans la partie ouest de la ville de Mossoul. L'opération visant à libérer la ville des djihadistes de l'organisation terroriste de Daech se déroule depuis octobre 2016, soutenue par la coalition internationale dirigée par les États-Unis. Récemment la partie orientale de la ville a été libérée. À la mi-février, le Premier ministre irakien a annoncé le début des opérations pour la libération de la partie occidentale de Mossoul.

    Selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), près de 100 000 Irakiens ont été contraints de quitter leurs foyers dans l'ouest de Mossoul en raison des combats intensifs dans le cadre de l'opération de libération. En outre, d'après l'Organisation mondiale de la santé (OMS), au moins 12 personnes, y compris des femmes et des enfants, ont été victimes d'attaques à l'arme chimique.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Tragédie de Mossoul, silence radio dans les médias mainstream
    Daech utilise du gaz toxique contre l'armée irakienne à Mossoul
    Découverte macabre à Mossoul: un charnier avec des corps de civils exécutés par Daech
    Libération de Mossoul-Ouest: près d'un tiers du dernier rempart de Daech repris
    Tags:
    médias mainstream, catastrophe, crise humanitaire, ONG, ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, Mossoul, Irak, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Tous les commentaires

    • avatar
      Norbert
      ong? Toutes ou presque gouvernementales!
      Les médias et ces organisations ne veulent pas reconnaitre le travail réalisé en Irak par la Russie conjointement à l'Irak. Ordre est donné de ne pas en parler, les gouvernements ont assez critiqué les Russes pour ne pas les féliciter...Même pas un mot sur l'aide humanitaire!
      Il faut dire aussi que les journaleux occidentaux ne sortent pas trop de leurs petits bureaux: pas de reportages, rien. Imaginez-vous, ce serait bien trop dangereux, mieux vaut ne rien dire et ignorer le drame des sinistrés par la guerre.
      Des reporters? Il n'y en a pas, ou plus. Ils ne s'en donnent que le titre, par usurpation. Trouillards et menteurs, voilà un beau tableau des médias aux ordres des politicards.
    • avatar
      Parousnik
      Seulement...combien d'occidentaux comme moi sont écoeurés par les dirigeants de nos pays...et pas seulement ceux d ajourd'hui ? Combien comme moi ont décidé de jeter tv et radio et n achètent évidemment plus aucun quotidien ?
      Tout se paie un jour !!!
    • avatar
      ENZOLIGARK
      ( le titre ) ... , ... en frOnce UE$A , cela s ' appelle la TRANSPARENCE DES DROITS DE L ' HOOOMME ... . ... AFF ISS ...
    • avatar
      CocoChannel
      A propos d'Alep, les merdias et les soi-disant ONG pouvaient dénoncer tous les jours, les méfaits de l'Armée syrienne, et de ses alliés russes, qui bombardaient volontairement les écoles, les hôpitaux, et les lieux d'habitation ; c'était une aubaine pour ces cyniques sans conscience, mais Mossoul ne présente pas ces agréables possibilités, le fiasco est à mettre au compte de qui vous savez, donc, suivant sa ligne habituelle dans de semblables cas, la presstitute passe en silence radio.
    Afficher les nouveaux commentaires (0)