Ecoutez Radio Sputnik
    À Riga, le défilé de la Waffen SS hué par les habitants

    À Riga, le défilé de la Waffen SS hué par les habitants

    © AP Photo/ Roman Koksarov
    International
    URL courte
    383927462

    Le traditionnel défilé des légionnaires de la Waffen SS, armée politique au service du régime nazi, s’est tenu dans la capitale lettonne sous les huées de la foule qui scandait « La Honte de la Lettonie » ou « Le fascisme ne passera pas! »

    Dans la capitale lettone, le 16 mars est toujours une journée sensible: c'est le jour du défilé annuel des partisans de la Waffen SS, une armée connue pour son soutien au régime nazi.

    Cette année, tout comme les années précédentes, la manifestation a été accompagnée par des slogans antifascistes tels que « La Honte de la Lettonie » ou « Le fascisme ne passera pas! ». Quelques participants antinationalistes venus de différents pays européens ont déployé des affiches avec des devises antifascistes et contre les légionnaires lettons.

    Les vétérans de la Waffen SS et leurs recrues n'étaient pas les seuls destinataires de ces huées, certains hommes politiques participant à la marche en soutien aux légionnaires étant également visés.

    Six députés et plusieurs ministres du groupe nationaliste ont assisté à cet événement selon les informations de l'agence balte « Delphi ». Ils sont venus malgré les appels de Māris Kučinskis, Premier ministre letton, à se tenir à l'écart de cette manifestation afin de ne pas salir la réputation du pays en s'affichant avec des néo-nazis.

    D'après la police, le défilé a rassemblé plus de 2 000 personnes dont la plupart sont des jeunes hommes qui chantaient des chansons nationalistes et scandaient « La Lettonie aux Lettons » ou encore « Défendons notre pays ».

    À en juger d'après les propos d'Alexandre Goponenko, politologue antifasciste, on a pu observer un sérieux changement dans le comportement des manifestants par rapport aux années précédentes.

    « Si avant ils marchaient en baissant les yeux maintenant, ils le faisaient avec beaucoup plus d'aisance », a-t-il fait remarquer à Rossiskaya Gazeta.

    Selon M. Goponenko, nombreux sont les effectifs de l'Otan en poste sur les bases militaires lettonnes qui ne se sont pas prononcés contre ces manifestations.

    « Les pays occidentaux commencent petit à petit à s'habituer à l'impunité des successeurs des fascistes et ont cessé de lutter contre la propagation des idées ultra radicales. Cela pourrait avoir des conséquences néfastes pour l'Europe », a-t-il déploré.

    La Waffen-SS était la branche militaire de l'armée politique du régime nazi uniquement constituée de nationaux-socialistes convaincus, soumis à de sévères critères de sélection notamment basés sur les théories raciales nazies.

    Depuis 1994, les défiles réunissent un à deux milliers de personnes, malgré les protestations assidues des organisations antifascistes locales et internationales et les demandes du Rapporteur spécial de l'Onu sur les formes contemporaines de racisme. En 2000, le gouvernement letton a abolit la journée du 16 mars comme journée commémorative officielle malgré les vagues d'indignation que cette décision a provoquées.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    A Riga défileront bientôt les partisans de la Waffen SS
    Présidentielle US: des Waffen-SS s’invitent dans la campagne de Donald Trump
    Allemagne: la démence qui évite le procès à un ex-officier de la Waffen-SS
    Tags:
    Waffen-SS, Riga, Lettonie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik