Ecoutez Radio Sputnik
    Moscou répond aux accusations de la Défense britannique

    Le «j’accuse» de Moscou: les bilans mainstream sur la Syrie, «une poubelle de fakes»

    © Sputnik. Alexander Vilf
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (printemps 2017) (94)
    274964754

    Les rapports sur la crise humanitaire en Syrie, que publient régulièrement les médias mainstream et les organisations internationales des droits de l’homme, ne font que nuire au pays, au lieu d’aider la population civile, fustige le ministère russe de la Défense.

    Lors d'une nouvelle conférence de presse, le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov, a vivement critiqué les récents rapports des médias mainstream et des organisations internationales sur la crise humanitaire en Syrie.

    « De tels rapports sur la situation actuelle en Syrie, fondés principalement sur des "témoignages d'activistes locaux" dénichés quelque part sur les réseaux sociaux, nuisent davantage à la réputation des organisations internationales et des médias mainstream qui les publient qu'ils ne remédient à la crise humanitaire dans le pays », a souligné M. Konachenkov.

    Selon lui, les publications des médias mainstream et des organisations internationales sur le sujet visent « trop explicitement à légitimer une poubelle de leurs propres fakes et mensonges flagrants, qui a absorbé au cours de la dernière année des sommes considérables ».

    De tels rapports, poursuit-il, ne peuvent pas remplacer ce dont les Syriens ont vraiment besoin: du pain, des médicaments et un toit sur la tête.

    « Si les médias mainstream avaient diffusé des annonces publicitaires plutôt que des "soi-disant" horreurs d'Alep et qu'ils avaient utilisé les bénéficies ainsi acquis pour aider la population civile, il y aurait de nos jours une véritable ville-jardin dans ce pays », a-t-il relevé.

    Ce n'est pas la première fois que le ministère russe de la Défense dénonce l'absence d'aide internationale à Alep. À la mi-janvier, le général Igor Konachenkov a constaté que les habitants de la ville ne recevaient pour le moment que l'aide du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit, du Comité international de la Croix-Rouge et de la société syrienne du Croissant-Rouge. Le général a en outre souligné que « "l'oubli" soudain par les organisations humanitaires internationales et les médias mainstream de l'aide aux habitants d'Alep ne manquait pas de susciter un certain étonnement ».

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Situation en Syrie (printemps 2017) (94)

    Lire aussi:

    La Serbie pourrait prendre part à la reconstruction d'après-guerre de la Syrie
    Comment les médias occidentaux couvrent la situation en Syrie et en Irak
    Un kamikaze de Daech se fait exploser à l’état-major d’al-Nosra, en Syrie
    Tags:
    intoxication, désinformation, Igor Konachenkov, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Tous les commentaires

    • avatar
      Norbert
      Les médias concernés sont de beaux parleurs qui se la jouent gros durs à l'abri dans leur bureau...Facile. AUCUN de ces médias, et les gratte papier français en particulier, ne se sont rendu sur place. Jamais un pas sur le terrain.
      De même, pas un mot sur les aides humanitaires convoyées par la Russie; au fait, qu'a fait la France en matière d'aide humanitaire? Ben là, c'est le néant. En revanche, pour faire des courbettes aux pays soupçonnés de fournir des armes aux terroristes, certains pourraient figurer au premier plan!
      Ce n'est plus un mystère pour personne: en europe, il faut taper soit sur la Russie, soit sur les usa, soit sur Assad qui ne cède pas à ses tentatives d'intimidation.
    • mic.dior
      our faire suite à ce qu'a dit ami Norbert, ces pourritures paieront un jour leurs sale travail de sape contre ceux qui oeuvrent pour l'Humanitaire. Les pays complaisants avec les terroristes et lâches chez eux traîneront leur honte ad vitam aeternam.
    • avatar
      petit jack
      le tribunal international devrait etre saisi contre certains chefs de gouvernements pour mise en danger d'autrui et menace de mort sur le peuple syrien ((car les terroriste ont des armes fournies par l'occident)!!!!
    • avatar
      louisjulia220
      "les habitants de la ville ne recevaient pour le moment que l'aide du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit, du Comité international de la Croix-Rouge et de la société syrienne du Croissant-Rouge."
      C'est exact:quand le gouverneur d'Alep a parcouru avec son équipe les quartiers d'Alep est libérés pour évaluer les dégâts, il était accompagné de gens du croissant rouge.(pbs.twimg.com/media/Cz56zWBXAAERvkE.jpg )
      Et lorsqu'il y a eu des incidents graves en décembre 2016 lors de l'évacuation de Fouaa et Kafaria, le chauffeur tué par balle appartenait au croissanr rouge.
      18/12/2016 Clashes entre Al Nosra et Ahrar al Sham autour de Fouaa et Kafaria : Clashes between #AlNusra and #AhrarAlSham in the surroundings of the besieged towns of Kafaria & Fouaa.: twitter.com/maytham956/status/810478558275575811
      18/12/2016 Un premier chauffeur des bus verts a été brûlé vif dans son bus: twitter.com/maytham956/status/810549301705404417 pbs.twimg.com/media/Cz-mRI7WQAEcZPS.jpg
      Un second a été tué par arme à feu : pbs.twimg.com/media/Cz-q8bGWEAEPanW.jpg
      Une question se pose: à quoi sert et de quoi s'occupe l'ONG Syrian Charity, organisme basé à Paris? Syria Charity, basée à Paris (Place d'Italie), mais qui travaillait surtout avec l'ASL car dirigée par les Syriens anti-Assad exilés à Paris. Dirigée par des hommes qui ne se présentent que sous leur prénom (voir sur leur site www.syriacharity.org/)?
      Quant aux "oscarisés", à part sur des vidéos où l'action démarre quand la bande son commence, aucun Aleppin évacué ne les a vus sur place.
      Petit exemple de leurs vidéos: 29/10/2016
      Les casques blancs ont raté le tournage d'une vidéo fabriquée montrant les opérations de secours après le bombardement de l'école d'Idlib.
      Trouvez le moment où le papi fait foirer le tournage!
      twitter.com/miladvisor/status/791759831229235201
    • avatar
      serge.peon-2
      Personne n'est dupe, entre la Russie et les EU plus ses alliés c'est une guerre qui ne porte pas son nom.
      De puis que l'audiovisuel existe, c'est une guerre des déclarations qui, malheureusement peu mal finir, tout est permis même les pires accusations, c'est de bon ton.
    Afficher les nouveaux commentaires (0)