Ecoutez Radio Sputnik
    Essai nucléaire par les États-Unis. Archive photo

    Frappe nucléaire préventive US, joue-t-on à se faire peur?

    © Wikipedia/ US-Energieministerium
    International
    URL courte
    85719542

    De nouveaux systèmes d'amorçage d'ogives nucléaires accroîtraient les possibilités des États-Unis de porter une frappe nucléaire préventive contre la Russie ou la Chine. Un point de vue d'experts américains contesté, tant du point de vue technique que stratégique.

    Les États-Unis ont brutalement augmenté leurs possibilités de porter une frappe nucléaire préventive, annonce l'article « Comment la modernisation de forces nucléaires des USA mine la stabilité stratégique », paru dans la revue Bulletin of Atomic Scientists.

    Cet article, signé par trois experts militaires américains, évoque une véritable révolution des armes stratégiques opérée par les États-Unis depuis 2009. Elle permettrait de déboucher sur de nouvelles possibilités de porter une frappe préventive nucléaire contre les forces stratégiques russes ou chinoises. En l'espèce, il s'agirait du nouveau système d'amorçage  MC-4700, dont sont équipées les ogives nucléaires qui dotent les missiles mer-sol Trident  II et qui permet d'attaquer des silos et des postes de commandements profondément enfouis dans le sol.

    Toutefois, commentant cet article, l'expert militaire russe Vladimir Evséev a déclaré qu'en réalité ces systèmes ne présentaient aucun avantage.

    « Actuellement, il est difficile de parler d'une percée et d'une suprématie dans le domaine de possibilité de frappes préventives, car beaucoup trop de choses ont déjà été faites par les différentes puissances. À l'époque soviétique, nous avons également créé des systèmes analogues, aussi ne peut-on pas parler ni de retard russe ni de percée américaine », a indiqué l'interlocuteur de l'agence Sputnik.

    Selon lui, l'idée de créer une supériorité dans ce domaine présente des risques.

    « L'augmentation du nombre d'ogives décrites dans l'article ne fera que provoquer une riposte russe. Mais même si les États-Unis envisagent la possibilité d'une frappe préventive, il y a une question qui se pose. Est-ce que les forces nucléaires russes sont uniquement basées dans les silos  ? Nous avons également des forces nucléaires mobiles de deux types. Les premiers, ce sont des Topol et Yars. Les deuxièmes sont des systèmes ferroviaires de missiles stratégiques Bargouzine. La Marine russe est équipée de sous-marins Boreï. Comment les États-Unis veulent-ils se protéger contre ces armes? », s'interroge l'expert.

    Les auteurs de l'article « Comment la modernisation des forces nucléaires des États-Unis mine la stabilité stratégique » concluent que «  le potentiel accru des États-Unis d'attaque nucléaire préventive déstabilise l'équilibre international en créant une situation des plus dangereuses  ».

    À son tour, l'expert russe Vladimir Evseev estime qu'une guerre nucléaire déclenchée par une frappe préventive n'est pas possible.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Des missiles de croisière américains débarquent en Pologne
    Les B-52 américains peuvent désormais embarquer des missiles
    Qui déclenchera l'Armaguédon nucléaire ?
    Tags:
    ogives nucléaires, MC4700, Vladimir Evseïev, Chine, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik