International
URL courte
17413
S'abonner

L’accusation jetée récemment par le sénateur républicain US John McCain à son collègue et membre du même parti, qu’il soupçonne de travailler pour le président russe, serait-il le signe d’une défaillance psychique de M.McCain? Rand Paul le croit.

Le sénateur républicain américain John McCain, 80 ans, qui a affirmé le 15 mars que son collègue Rand Paul « travaillait pour Vladimir Poutine », permet de supposer que M. McCain serait « un peu fou », a déclaré jeudi Rand Paul cité par les médias.

« À mon avis, c'est une très bonne raison de réduire la durée de son mandat. Il ne serait pas en forme. Il est probablement devenu un peu fou », a indiqué M. Paul à la chaîne de télévision MSNBC.

M. McCain a critiqué mercredi les déclarations de Rand Paul lors d'une discussion sur l'adhésion du Monténégro à l'Otan, affirmant que le sénateur du Kentucky travaillait maintenant « pour Vladimir Poutine ». Il s'est opposé à la proposition de M. Paul d'enregistrer la demande du Monténégro selon une procédure simplifiée, avant de quitter la salle des réunions.

Les médias ont annoncé le 8 mars que John McCain avait qualifié d'évidents les liens présumés entre la Russie et le site WikiLeaks qui avait récemment publié un nombre important de documents secrets de la CIA.

« Je ne peux pas dire que c'est la faute aux Russes, mais il est clair que WikiLeaks est lié avec la Russie », a déclaré M. McCain. Il a en outre rappelé que l'ancien agent des services secrets américains Edward Snowden, qui avait rendu publics plusieurs documents secrets en 2013, se trouvait actuellement en Russie.

John McCain est l'un des doyens du Sénat américain où il représente l'Arizona. Grièvement blessé pendant la guerre du Vietnam, il a été prisonnier de guerre pendant six ans. Il a gardé des séquelles physiques de ses blessures, ce qui ne l'empêche pas de travailler au Sénat depuis 30 ans. En 2008, il a été candidat à la présidence américaine et a perdu face à Barack Obama.

Son collègue Randal Paul, 54 ans, est sénateur du Kentucky depuis plus de six ans. Pendant l'élection présidentielle, il a exprimé son soutien à Donald Trump.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

McCain avoue: la Russie est un acteur clé dans le dossier syrien
McCain voit rouge: l'Europe veut lever les sanctions antirusses!
John McCain: les prévisions budgétaires US profitables à la Russie
La France annonce la plus importante hausse de cas de Covid-19 en plus de deux mois
Tags:
soupçons, accusation gratuite, WikiLeaks, Vladimir Poutine, Rand Paul, John McCain, Russie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook