International
URL courte
4144
S'abonner

Le patron de la société Ecolovecity Theodore Atalla, qui vend des appareils d’éclairage dans la ville mexicaine de Puebla, a raconté à Sputnik avoir participé à des consultations préliminaires sur le projet de construction d’un mur à la frontière entre le Mexique et les États-Unis proposé par Donald Trump.

Citoyen américain résidant au Mexique depuis plus de vingt ans, Theodore Atalla a déclaré à Sputnik soutenir la construction d'un mur le long de la frontière entre le Mexique et les États-Unis à un tel point qu'il avait même proposé les services de sa société Ecolovecity dans la réalisation de ce projet controversé de Donald Trump.

« Il y a quelques semaines, je me suis fait inscrire pour des consultations afin de voir si, côté mexicain, nous pouvions y contribuer d'une manière ou d'une autre. […] Je pense qu'à long terme, le Mexique en profitera », a déclaré l'homme d'affaires qui se spécialise dans la vente d'appareils d'éclairage.

Et d'expliquer que si les Américains installaient des cimenteries du côté mexicain du mur, sa société pourrait participer à leur éclairage.

Par ailleurs, l'interlocuteur de l'agence a avoué se féliciter du fait que M. Trump ait pris ses fonctions à la Maison-Blanche et croire que le républicain « ferait le ménage au gouvernement », expulserait les « rats » du pays et combattrait le terrorisme.

« Tout pays est en droit de protéger son peuple. Défendre le peuple et la souveraineté du pays, c'est le devoir des gouvernements. À mon avis, Donald Trump agit bien en construisant le mur », a souligné l'homme d'affaires.

Selon M. Atalla, la polémique qui fait à présent rage au Mexique autour de la construction du mur n'est qu'un moyen pour le gouvernement mexicain, le plus corrompu du monde, de détourner l'attention des Mexicains des problèmes intérieurs du pays.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Trump promet de baisser le coût du mur à la frontière mexicaine
Le discours de Trump sur le mur édulcoré par un ministre mexicain
Le Mexique ne payera pas un peso pour le mur de Trump
Pourquoi la tempête Alex attendue en France est-elle qualifiée de «bombe météorologique»?
Tags:
problèmes, gouvernement, présidence américaine, Ecolovecity, Sputnik, Theodore Atalla, Donald Trump, États-Unis, Puebla, Mexique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook