Ecoutez Radio Sputnik
    un Hacker

    L’Allemagne devient un champ de bataille pour les hackers

    © Fotolia/ Apops
    International
    URL courte
    392893

    Une vague de cyberattaques sans précédent ferait rage en Allemagne en vue des élections fédérales. Du moins, c’est ce qu’estiment les autorités allemandes, prêtes à se lancer dans une «chasse aux hackers».

    En vue des élections fédérales à venir, les institutions étatiques allemandes deviennent une cible de prédilection pour les hackers dont les serveurs se trouvent principalement à l'étranger, écrit le journal Die Welt. Face aux cyberpirates, les services de cyberdéfense allemands se mettent en position de combat.

    « Chaque jour, nous enregistrons des cyberattaques contre les réseaux gouvernementaux. D'autres institutions politiques sont également prises pour cibles », a souligné le président de l'office fédéral de la sécurité des technologies de l'information (BSI), Arne Schönbohm.

    Compte tenu de l'ampleur des attaques lors des élections présidentielles aux États-Unis en automne dernier, le BSI s'apprête à réagir à tout genre de menaces, a ajouté le président. Le Centre de sécurité conjointe de la cyberdéfense se trouve actuellement « en état d'alerte » afin de réagir promptement en cas de nouvelles cyberattaques de grande envergure. En outre, les conseillers du BSI organisent régulièrement des séances d'information pour les commissions électorales, les Länder fédéraux et les partis concernés.

    Rappelons que le 1er décembre le site WikiLeaks a publié 2 500 documents confidentiels du Bundestag, plus particulièrement des documents relatifs à la coopération entre le renseignement allemand et l'Agence de sécurité nationale américaine (NSA).

    Dans les deux semaines qui ont suivi leur publication, la presse allemande a accusé à cor et à cri des « hackers russes » d'avoir piraté les serveurs du Bundestag (parlement allemand).

    Les cyberattaques contre le Bundestag ont commencé en mai 2015 et les médias allemands ont aussitôt trouvé une « piste russe ». Cependant, leur version n'a pas été confirmée. Plus encore, la justice allemande est convaincue que les documents ont été transmis à WikiLeaks par un fonctionnaire du Bundestag, voire par un des élus du peuple.

    Les journalistes du Spiegel ont réalisé un calcul arithmétique élémentaire: le site de Julian Assange a rendu publics 90 gigabytes de données provenant du parlement allemand, tandis que des hackers inconnus avaient piraté 16 gigabytes seulement.

    Les documents publiés par WikiLeaks concernent les tentatives des parlementaires allemands pour trouver les preuves d'une coopération entre le renseignement allemand et la NSA dans la surveillance des citoyens du pays.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Des hackers piratent un forum de hackers
    Le rapport US «amateur» sur les hackers russes ressemble à une «chasse aux sorcières»
    Cyberattaques: «La Russie n’a pas autant de hackers», selon Maria Zakharova
    Tags:
    cybersécurité, hackers, cyberattaque, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Tous les commentaires

    • avatar
      louisjulia220
      Vite, il faut qu'on leur envoie des journaliste français pour les avertir que ce sont des hackers russes, ils n'ont pas l'air de le savoir...
    Afficher les nouveaux commentaires (0)