International
URL courte
421825
S'abonner

Presque 30.000 Kurdes ont manifesté dimanche dans la ville allemande de Francfort-sur-le-Main contre le président turc Recep Tayyip Erdogan et notamment contre les nouveaux amendaments à la Constitution qui prévoient l’élargissement des pouvoirs du président turc.

Environ 30 000 personnes, à Francfort-sur-le-Main, sont sorties dans les rues pour manifester contre la tenue du référendum sur l'introduction d'amendements à la Constitution turque. Dans le cas où ce pays deviendrait une république présidentielle, les pouvoirs du président Erdogan seront élargis de façon significative.

Les manifestants sont opposés à la réforme constitutionnelle, dévoilée le 16 avril, et exigent également la libération d'Abdullah Öcalan, le leader du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), relatent les médias.

Certains manifestants brandissaient des drapeaux à l'effigie du chef du PKK, parti considéré comme terroriste en Turquie mais aussi dans l'Union européenne. Malgré les appels de la police, les manifestants n'ont pas replié leurs banderoles.

« Les européens doivent nous entendre, comprendre nos souffrances et nous aider. L'idéal se serait d'imposer des sanctions économiques contre la Turquie », a déclaré un manifestant.

Le Parti des travailleurs du Kurdistan est actif en Turquie. Depuis la reprise du conflit armé opposant le PKK aux autorités centrales en juillet 2015, environ 700 militaires et policiers ont été tués. L'état-major turc a communiqué sur la mort d'environ 7 000 rebelles kurdes.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Ankara accuse Berlin de soutenir l’ennemi numéro un d’Erdogan
Erdogan appelle la diaspora turque à repeupler l’UE
Aux législatives, les électeurs néerlandais votent pour… Erdogan
Une rixe entre militaires et policiers se termine par deux blessés et trois gardes à vue
Tags:
Kurdes, Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), Abdullah Öcalan, Recep Tayyip Erdogan, Francfort-sur-le-Main, Turquie, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook