Ecoutez Radio Sputnik
    Damas

    L’armée syrienne reprend le contrôle de plusieurs bâtiments à Damas

    © AP Photo/ Hassan Ammar
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (printemps 2017) (181)
    144951513

    Les unités d’élite de l’armée syrienne poursuivent une offensive contre des groupes radicaux dans le quartier de Jobar à l’est de Damas. Pour le moment, les militaires ont réussi à libérer un ensemble de bâtiments à proximité d’une usine textile, ainsi que le bureau de la compagnie d’électricité des terroristes, d’après un correspondant de Sputnik.

    Dimanche matin, les combattants du groupe Front al-Nosra ont lancé une brusque offensive contre les positions gouvernementales, en utilisant un réseau de tunnels souterrains, dans le quartier Jobar de Damas.

    Ils ont également essayé d'attaquer des points de contrôle de l'armée à l'aide de véhicules piégés. Ayant été avertis de manière opportune, les militaires ont réussi à empêcher l'attaque terroriste en éliminant les véhicules avant qu'ils ne s'approchent de leurs objectifs militaires.

    Dans le même temps, l'artillerie syrienne continue d'effectuer des frappes contre les positions de tir des ennemis depuis la montagne Qasioun, une hauteur de la ville.

    Vers 3h00 du matin, les combattants ont essayé de percer les défenses des unités de l'armée dans le quartier de la gare routière. Si ce quartier était passé sous leur contrôle, les terroristes auraient pu s'en servir pour atteindre les quartiers résidentiels de Damas. Heureusement, leur attaque a échoué. Suite à cela, une contre-attaque de l'armée a été lancée. Elle se poursuivra, probablement, demain.

    L'intensité des tirs qui, depuis 11h00 (10h00, heure de Paris), a diminué de façon significative pendant l'opération au sol, a regagné son maximum dans la soirée. Des unités supplémentaires ont été envoyées dans l'est de Damas. L'aviation soutient également les militaires.
    Les banlieues de Damas restent l'un des principaux objectifs de la lutte antiterroriste dans laquelle sont engagées les autorités syriennes. Les hommes armés, qui y sont retranchés, pilonnent quasi-quotidiennement la capitale syrienne.

    Jobar est un quartier périphérique de Damas. Avant la guerre, sa population se chiffrait à environ 300 000 habitants. La plupart d'entre eux ont quitté leur domicile aujourd'hui. Certains sont même partis en Europe en tant que réfugiés.

    Jobar est stratégique car la route Damas-Homs passe entre ce quartier et la zone industrielle Al-Kabun. De nombreux habitants vivent toujours dans ce quartier, dont un certain nombre s'est accommodé des terroristes, alors que les autres sont retenus par les extrémistes et utilisés en tant que boucliers humains.

    En outre, beaucoup de bâtiments à Jobar sont reliés par des tunnels souterrains permettant aux djihadistes de se retirer d'une maison encerclée ou de surgir dans le dos des militaires.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Situation en Syrie (printemps 2017) (181)

    Lire aussi:

    Moscou condamne fermement la tentative d’attaque contre son ambassade à Damas
    Damas: le feu de l’armée syrienne oblige les terroristes à reculer (vidéo)
    Des centaines de terroristes évacués d’un quartier de Damas
    Tags:
    lutte antiterroriste, terrorisme, Jobar, Damas, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik