Ecoutez Radio Sputnik
    Syrie: 400 combattants et leurs familles évacués de Homs

    Syrie: 400 combattants et leurs familles évacués de Homs

    © REUTERS/ Khalil Ashawi
    International
    URL courte
    121831231

    Après d'intenses négociations avec les combattants, le Centre russe pour la réconciliation a obtenu leur accord de se retirer de la banlieue nord de la ville de Homs.

    Au bout d'un mois d'intenses négociations, un premier groupe de 400 combattants accompagnés de leurs familles a été évacué de la banlieue nord de la ville syrienne de Homs, annonce aux journalistes le chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, le général Alexeï Kim.

    Auparavant, il avait été annoncé que des groupes armés commençaient à se retirer de la banlieue de Homs, al-Waer, pour se rendre dans les régions nord de la Syrie.

    « Il s'agit d'un résultat très important tant pour le Centre que pour la partie syrienne, car le gros des groupes illicites armés qui se trouvent à Homs, a donné, au terme de négociations difficiles et prolongées, son accord pour quitter la ville », a indiqué le général.

    Selon lui, un premier groupe de 400 combattants accompagnés de leurs familles a été évacué.

    « Cela représente pratiquement un mois de négociations intenses, car les djihadistes formulaient leurs revendications alors que le Centre et la partie syrienne formulaient les leurs. Il a fallu trouver un dénominateur commun pour satisfaire les parties. Les négociations étaient très difficiles, néanmoins, vous voyez le premier résultat », a dit le général.

    Selon les informations du Centre, plusieurs centaines de djihadistes passeront dans les rangs de la milice populaire ou feront partie de la police syrienne dans le cadre de l'amnistie proclamée par le président Bachar al-Assad.

    Selon le gouverneur de la province de Homs Talal al-Barazi, après la sortie des djihadistes, la ville sera libre de groupes illicites armés.

    « Après la sortie des djihadistes, les établissements de l'État seront de retour à al-Waer et les habitants locaux recommenceront une vie normale », a déclaré le gouverneur.

    Al-Waer (100 000 habitants) était le dernier refuge de l'opposition armée à Homs.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    L'armée syrienne reprend le contrôle des puits pétroliers à Homs (vidéo)
    Tags:
    évacuation, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Alexeï Kim, Homs, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Tous les commentaires

    • avatar
      michel.louis.loncin
      Il aurait fallu les EXTERMINER jusqu'au dernier : ils REVIENDRONT ... "quelque part" ... Un "BON" terroriste est un terroriste MORT !!!
    • mic.dior
      On laisse vivre ces gens là, après les tueries qu'ils ont perpétré ? Comme aux temps des invasions dans l'>Histoire ancienne, à exterminer TOUS.
    • avatar
      dadarabe
      Celui qui tue par le glaive périra par le glaive. Le corollaire est que celui qui laisse vivre, vivra plus longtemps. Alimenter la terre de sang ne réglera rien. Puisse la paix gagner les coeurs. C'est le pari des russe dans l'histoire.
    Afficher les nouveaux commentaires (0)