Ecoutez Radio Sputnik
    Situation à LondresSituation à LondresSituation à Londres

    La police qualifie d’attentat les attaques près du parlement britannique

    © REUTERS / Hannah McKay © AFP 2019 DANIEL LEAL-OLIVAS © AFP 2019 DANIEL LEAL-OLIVAS
    1 / 3
    International
    URL courte
    Attaque terroriste à Londres (27)
    51812

    Des coups de feu ont été entendus devant le parlement britannique, à Londres. Par la suite, on a appris qu'un homme a bord d'un véhicule avait foncé sur la foule avant d'attaquer au couteau la police. L'assaillant a été éliminé, la police parle d'un attentat terroriste.

    Un homme a bord d'un véhicule a foncé ce mercredi sur des passants sur le pont de Westminster, près du parlement britannique avant de s'attaquer aux agents de police. L'attaque a fait quatre morts, dont l'assaillant, et une quarantaine de blessés.

    En direct depuis le parlement britannique à #Londres, où des coups de feu ont été entendus

    Опубликовано Sputnik France 22 марта 2017 г.

    « Apparemment, le véhicule roulait sur le pont de Westminster, puis est monté sur le trottoir, heurtant plusieurs personnes, et est arrivé jusqu'au parlement, où il a été arrêté par la police. L'homme au volant a blessé un policier et a été éliminé. On ne sait pas exactement combien de personnes se trouvaient à bord du véhicule, une ou deux », a annoncé un correspondant de Sky News.

    Attentat terroriste

    Scotland Yard a d'ores et déjà qualifié l'attaque d'attentat terroriste.

    « Nous qualifions l'attaque d'attentat jusqu'à ce que d'autres informations soient mises à notre disposition », a déclaré un représentant, cité par les médias britanniques.

    Selon les dernières informations disponibles, au moins trois policiers ont reçu des blessures alors qu'ils tentaient d'arrêter l'assaillant qui aurait cherché à pénétrer à l'intérieur du siège du parlement, précise la chaîne de télévision Sky News.

    ​D'après cette source, l'agresseur a été éliminé de trois balles.

    Police à Londres
    © AFP 2019 Daniel LEAL-OLIVAS
    Theresa May se trouvait au parlement au moment de l'attaque, indique The Independant. La première ministre est saine et sauve, rassure la chancellerie de Downing Street, citée par la presse.

    Victimes et blessés

    Le nombre de personnes touchées par l'attaque varie d'une source à l'autre, mais on sait que trois lycéens français figurent sur la liste des personnes blessées.

    Ces informations ont par ailleurs été confirmées par le premier ministre français Bernard Cazeneuve.

    ​La presse britannique rapporte en outre que les agresseurs étaient au nombre de deux et, d'après le quotidien Daily Telegraph, la police continue à chercher un suspect à l'intérieur du siège du parlement.

    Toutefois, Scotland Yard ne confirme pas cette thèse et parle d'un seul agresseur.

    En outre, on apprend qu'une femme blessée a été repêchée de la Tamise.

    La photo de l'un des assaillants circule sur la Toile.

    La photo du terroriste présumé, ayant pris part à l’attaque près du siège du parlement britannique, a été publiée sur la Toile.

    Pris dans une rue de Londres, le cliché montre deux personnes: un terroriste présumé et un policier.

    ​Le terroriste présumé a un physique non européen et est vêtu d’une veste grise. Il porte en outre un couvre-chef comme ceux que portent les habitants du Pakistan. Dans ses mains, il tient un grand couteau au manche vert.

    Derrière, on voit un policier qui, à en juger par son geste, s’apprête à sortir son arme.

    Par la suite, ces informations n'ont pas trouvé de confirmation et aucune preuve du lien de la photo en question avec l'attaque de Londres n'a été établie.

    ​Plusieurs rues bloquées à Londres, le parlement encerclé

    Suite à cet évènement, le parlement a suspendu ses activités et a été bouclé par la police. Dans un premier temps, Scotland Yard a strictement interdit aux parlementaires de quitter les locaux. L’immeuble administratif a été bouclé par la police.

    En outre, la station de métro Westminster et des rues avoisinantes ont été fermées suite à l’attaque.

    ​La grande roue, sur l'autre rive, a également été mise à l'arrêt, et des gens y ont bloqués pendant près d'une heure.

    « Une fusillade qui a fait plusieurs blessés »

    Les premières informations relayées par la presse évoquaient un échange de tirs sur le pont de Westminster, près du parlement, et parlaient d'au moins douze personnes touchées par balles.

    ​​« L’incident a eu lieu, apparemment, sur le pont de Westminster. Tout est bouclé par la police, un hélicoptère survole les lieux », rapportait tout de suite après l'attaque la chaîne Sky News, dont une équipe de tournage était présente sur place.

    Le Président de la Chambre des communes a ensuite déclaré que l’assaillant avait été éliminé par la police, ajoutant qu'un agent des forces de l'ordre avait été poignardé.

    ​​Sur les réseaux sociaux, les témoins oculaires font état de plusieurs morts.

    Ensuite, les informations sur l'attaque au couteau, puis sur le véhicule-bélier se sont enchaînées. Dans un premier temps, on évoquait deux attaques séparées sans nier qu'ils puissent être liées entre elles.

    « Attentat intentionnel »

    La Russie a déjà proposé son aide à Londres pour l’enquête sur l’attentat si le Royaume-Uni le lui demandait.

    La porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, a exprimé aux Britanniques ses condoléances et a pointé que l'attaque était intentionnelle.

    Selon elle, ce nouvel acte terroriste rappelait la nécessité que la communauté internationale s'unisse contre ce défi commun qu'est le terrorisme international.

    ​« Aujourd'hui, aucun point de notre planète n'est protégé contre le terrorisme international. Des mesures de lutte contre ce mal sont indispensables. Il ne faut pas concentrer les efforts sur la recherche de menaces fictives, ni sur l'augmentation de budgets pour contrer des menaces inexistantes, il faut que la communauté internationale s'unisse pour dévier des menaces réelles », a déclaré la haute diplomate à la télévision russe.

    Cette attaque intervient un an jour pour jour après les attentats de Bruxelles, survenus le 22 mars 2016.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Dossier:
    Attaque terroriste à Londres (27)

    Lire aussi:

    Macron et Castaner visés par une plainte à la Cour pénale internationale pour «crime contre l’humanité» (vidéo)
    L'Iran convoque l'ambassadeur britannique après l'incident dans le golfe d'Oman
    L’armateur du pétrolier japonais infirme la version US sur l’incident en mer d’Oman
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik