Ecoutez Radio Sputnik
    Ruines à Raqqa. Archive photo

    Damas confirme: la coalition internationale derrière le raid meurtrier sur Raqqa

    © AFP 2019 RMC / STR / Raqa Media Center
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (printemps 2017) (181)
    19732
    S'abonner

    La diplomatie syrienne a adressé un message aux Nations unies dans lequel elle accuse la coalition internationale d’être derrière le raid meurtrier qui a fait des dizaines de victimes près de la ville de Raqqa.

    La frappe aérienne meurtrière sur l'ancienne école d'Al-Mansoura, qui hébergeait une cinquantaine de familles syriennes déplacées, a été effectuée par l'aviation de la coalition internationale, a déclaré mercredi le ministère syrien des Affaires étrangères.

    Dans sa missive aux Nations unies, cité par l'agence Sana, la diplomatie syrienne évoque « un massacre perpétré par la coalition internationale menée par les États-Unis », qui a bombardé l'école Badia Dakhilia à Al-Mansoura, près de Raqqa.

    Pour Damas, il s'agit d'« un nouvel épisode d'actions hostiles », de la coalition contre la souveraineté de la Syrie, entreprises sous couvert de la lutte antiterroriste.

    Plus tôt dans la journée, les médias syriens ont annoncé qu'un raid sur une ancienne école, probablement mené par la coalition anti-Daech, avait fait des dizaines de morts et de blessés ce 20 mars.

    D'autres médias, dont la presse turque, ont évoqué un bilan plus lourd, allant jusqu'à « plusieurs centaines de victimes ».

    Les États-Unis frappent les positions de Daech en Syrie depuis 2014 sans autorisation des autorités de ce pays. Des unités des forces spéciales américaines soutiennent également des groupes locaux opposés au président syrien Bachar el-Assad dans leur lutte contre les terroristes.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Dossier:
    Situation en Syrie (printemps 2017) (181)

    Lire aussi:

    Des frappes de la coalition au Yémen font au moins 16 morts
    «Les frappes de la coalition ont tué des centaines de civils rien qu'à Mossoul»
    Yémen: 13 civils tués dans de nouvelles frappes de la coalition
    Premières dégradations à Paris en marge de la manifestation du 5 décembre - images
    Tags:
    raid, souveraineté, personnes déplacées, frappe aérienne, victimes, école, ministère syrien des Affaires étrangères, coalition anti-Daech, ONU, Raqqa, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik