Ecoutez Radio Sputnik
    Un résident d'un village de la province d'al-Hasake au nord-est de la Syrie prie dans l'église Saint-Georges détruite par des terroristes d'État islamique.

    L’époque du christianisme en Irak est «finie», d’après un ex-vicaire de Bagdad

    © Sputnik . Valery Melnikov
    International
    URL courte
    27721

    Le prêtre anglican Andrew White, un ancien vicaire de l'Église anglicane de Bagdad, a constaté la disparition du christianisme en Irak, ajoutant qu’il n’y reviendrait plus.

    Le chanoine Andrew White, qui était vicaire de la seule église anglicane dans le pays avant d'être évacué en 2014, a déclaré que l'histoire du était finie en Irak, informe le journal britannique Independent.

    « Le temps est venu où c'est fini, aucun chrétien ne restera. Certains disent que les chrétiens devraient rester pour maintenir une présence historique, mais c'est devenu très difficile. L'avenir de la communauté est très limité. Les chrétiens d'Irak et des régions contrôlées par Daech au Moyen-Orient disent tous la même chose, il est impossible pour eux de revenir. Ils en ont assez », a déclaré M. White.

    Il soutient également les mesures du président américain Donald Trump, visant à interdire d'entrée aux États-Unis des citoyens de certains pays du Moyen-Orient, louant le nouveau président pour vouloir aider les « chrétiens persécutés » dans la région.

    Au cours des dernières années, le nombre de chrétiens en Irak a fortement baissé. Avant l'invasion américaine de 2003, il y avait environ 1,5 million de chrétiens dans le pays, maintenant, ils sont 250 000. Même en 2007, il y avait encore 35 000 chrétiens à Mossoul, ville qui est actuellement le théâtre de combats féroces entre l'armée irakienne et les djihadistes de Daech, maintenant ils ne sont plus qu'une vingtaine.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    En Irak, des femmes proposent de rétribuer les hommes polygames
    L’Irak appelle ses réfugiés à revenir dans le pays
    Selon Bagdad, les dommages causés par Daech en Irak totalisent 35 mds USD
    Des manuels scolaires de Daech retrouvés en Irak
    Tags:
    christianisme, Église anglicane, Donald Trump, Mossoul, Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik