Ecoutez Radio Sputnik
    UE

    Les USA adoptent un plan de défense de l’Europe

    © REUTERS / Jon Nazca
    International
    URL courte
    26543
    S'abonner

    Le général Curtis Scaparrotti, commandant suprême des forces alliées en Europe, a annoncé que les Forces armées des États-Unis avaient adopté un nouveau plan opérationnel de défense de l’Europe et que «les chars américains revenaient sur le sol européens».

    Le commandant suprême des forces alliées en Europe, Curtis Scaparrotti, a affirmé que le nouveau plan opérationnel de défense de l'Europe, le premier en 25 ans, avait été préparé avec l'approbation de l'ancien secrétaire américain à la Défense Ashton Carter. Selon lui, « les chars américains sont de retour sur le sol européen ».

    En janvier 2017, les 250 premiers militaires d'une brigade blindée américaine sont arrivés en Pologne et ont été déployés dans le cadre de l'opération Atlantic Resolve, afin de renforcer l'aile orientale de l'Otan.

    Le 3 janvier, il a été annoncé que des unités spéciales américaines avaient été déployées en Lituanie. Selon la porte-parole du ministère lituanien de la Défense Asta Galdikaité, leur déploiement était un des volets d'une étroite coopération à long terme avec Washington, destinée à assurer la sécurité de la république.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    1.000 militaires US attendus en Pologne en avril prochain?
    La Pologne et la Lituanie refusent d’accueillir de nouvelles prisons secrètes de la CIA
    Armée US en Pologne: la société dangereusement divisée
    Tags:
    déploiement, brigade blindée, Atlantic Resolve 2017, Curtis Scaparrotti, Ashton Carter, Lituanie, Europe, Pologne, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik