International
URL courte
56404
S'abonner

Suite à la rencontre entre Vladimir Poutine et Marine Le Pen ce vendredi au Kremlin, Sputnik a invité des membres du Front national à décrypter les intérêts et le message de cette rencontre.

Il ne faut pas interpréter la réception de la candidate à la présidentielle du Front national (FN) Marine Le Pen au Kremlin comme une tentative de Moscou de s'ingérer dans l'élection française, a indiqué dans un commentaire à Sputnik Wallerand de Saint-Just, trésorier national du parti.

« Il n'y a pas d'immiscions. C'est la politique avec un grand "P". Madame Le Pen est candidate à la présidence de la République française, elle rencontre — parce qu'elle le veut et monsieur Poutine le veut aussi — un des dirigeants les plus importants. C'est normal. Monsieur Poutine n'a certainement pas dans l'esprit d'influencer l'élection française. C'est un processus normal », a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

À la question de commenter les propos du Point, qui a notamment écrit que Mme Le Pen pourrait « en profiter pour récolter de nouveaux financements », M. de Saint-Just a répondu par la négative.

« Non. Nous aurions pu emprunter auprès d'une banque russe ou d'un établissement de prêt russe d'une façon parfaitement normale et légale. Pour l'instant ce n'est pas à l'ordre du jour. Il n'y a pas de projets en ce sens en ce moment. En plus, la banque Rossisski Bank qui nous a prêté auparavant a fait faillite malheureusement », a-t-il expliqué.

La visite de Marine Le Pen à Moscou
© Sputnik . Mikhail Klimentiev
Gilbert Collard, député RBM-FN du Gard et secrétaire général du Rassemblement bleu Marine, considère pour sa part que cette rencontre montre que Mme Le Pen « aura une politique pragmatique qui va dans le sens de nos intérêts », ajoutant qu'on ne pouvait pas faire semblant que la Russie n'existait pas.

Et de rappeler que la Russie avait toujours été historiquement attachée à la France, que c'était un partenaire économique et diplomatique incontournable et que les Français en étaient conscients.

Vendredi, la présidente du FN a été reçue par le Président russe au Kremlin. Au cours de cette rencontre, Vladimir Poutine a pointé que la Russie attachait une grande importance à ses relations avec la France et en même temps essayait de maintenir des relations harmonieuses avec le pouvoir en place ainsi qu'avec les représentants de l'opposition. Il a par ailleurs précisé qu'en aucun cas la Russie ne cherchait à influer sur les événements en cours en France.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Poutine à Le Pen: nous ne voulons en aucun cas influencer l’élection en France
Marine Le Pen cherche des alliés sur la question du démantèlement de l’UE
Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Des outils d’espionnage télécoms israéliens ont été détectés dans ces quatre pays européens
Tags:
médias, ingérence, visite, Front national (FN), Gilbert Collard, Wallerand de Saint-Just, Marine Le Pen, Vladimir Poutine, Russie, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook