Ecoutez Radio Sputnik
    Témoignages à Sputnik d’enfants nés sous la pluie des bombes en Yougoslavie

    Témoignages à Sputnik d’enfants nés sous la pluie des bombes en Yougoslavie

    © Photo. Tanjug/VLADIMIR DIMITRIJEVIC
    International
    URL courte
    19333
    S'abonner

    Les évènements dramatiques qui se sont déroulés en Yougoslavie paraissent déjà lointains, mais ils n’ont jamais été oubliés. Ils resteront dans la mémoire de ceux qui ont subi les bombardements de l’Otan. Cette année, les enfants nés en 1999 seront majeurs. Sputnik vous présente les témoignages de ses adolescents,qui ont souhaité garder l’anonymat.

    Dix-huit printemps se sont déjà écoulés depuis les évènements tragiques qui ont secoué la Yougoslavie, la déchirant en quelques pays, mais ils resteront à jamais dans la mémoire de ceux qui les ont vécus et même de leurs enfants. Cette année, les bébés nés durant le conflit seront déjà majeurs. Sputnik a cherché à savoir ce qu'ils savaient de cette page douloureuse de leur histoire et comment ils les interprètent après tant d'années. 

    A.S. est née dans la ville kosovare de Peć, où se trouve l'ancienne résidence des patriarches de Serbie et d'où tous les Serbes avaient été contraints de partir suite aux événements de 1999. Pour elle, il s'agit d'une énorme injustice à l'égard de la Serbie, que les médias occidentaux ont accusée d'avoir joué un des rôles principaux dans la guerre.

    « Je sais qu'on nous accusait d'avoir voulu chasser tous les Albanais du Kosovo. C'était présenté comme cela et après les bombardements ont éclatés», raconte-t-elle.

    Les parents de la jeune fille ont été obligés de se cacher dans un sous-sol tandis que son grand-père, choqué, a succombé à un AVC.

    «On nous disait qu'on n'allait bombarder que des objets militaires mais personne ne se souciait des gens qui souffraient sous les bombes et qui ne comprenaient rien à ce qui se passait », poursuit-elle.

    Pour le jeune G.M., la première pensée qui lui vient à l'esprit en parlant de ces événements est le fait que les forces aériennes serbes ont réussi à abattre « un avion américain invisible ».

    « C'est la preuve de ce que la stratégie militaire et les connaissances triompheront des technologies », raconte le garçon.

    Pour lui, les évènements qui ont marqué l'année 1999 seront toujours perçus comme « une période d'éclatement de la Yougoslavie et la fin d'un jeu géopolitique qui durait déjà près de deux cents ans. »

    U.C. a vécu dans la ville kosovare de Lipljan. Ses parents lui avaient dit que des médias occidentaux avaient orchestré la catastrophe humanitaire au Kosovo.

    Le jeune homme a vécu là-bas jusqu'à l'âge de 6 ans, mais il garde en mémoire les impacts de balles sur les murs, les entonnoirs creusés par les bombes et les zones radioactives. D'après lui, après la fin de la guerre et l'arrivée de l'Otan, les Serbes kosovars ont oublié ce que signifiait la liberté de mouvement.

    « Je me souviens que je ne pouvais me promener que de la maison jusqu'à l'école maternelle. C'était le seul itinéraire que je pouvais suivre. Tout le reste n'était pas sécurisé », raconte-t-il.

    Le jeune homme observe qu'on parle très peu des bombardements à l'école, mais il pense que c'est une bonne chose car il s'agit d'événements très récents.

    Biljana Krstic, professeur d'histoire dans une école spécialisée à Belgrade, souligne pour sa part que les bombardements de la Yougoslavie sont présentés dans les manuels scolaires d'une manière très objective.

    « Nous essayons d'éviter un avis subjectif car tout cela est très récent et il faut du recul et du temps avant de comprendre comment tout s'est réellement passé. Il n'y a aucun avis général à ce sujet ni chez les spécialistes ni dans la société. […] La vérité est quelque part à milieu. Ce n'est pas tout noir ou tout blanc », conclue-t-il.

    Les bombardements de la Yougoslavie par les forces de l'Otan sont une opération militaire de l'Alliance contre la République de Yougoslavie menée du 24 mars au 10 juin 1999 lors de la guerre au Kosovo.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Un pilote descendu en ex-Yougoslavie à la tête de l'US Air Force?
    Ex-Yougoslavie: l'UE lève les sanctions contre Slobodan Milošević
    Ex-Yougoslavie : l'UE lève les sanctions contre Slobodan Milošević
    La Yougoslavie est toujours le baril de poudre des Balkans
    Seconde guerre mondiale et génocide en Yougoslavie. Récits non inventés
    Ex-Yougoslavie/uranium: les Russes ont inspecté 14 villes pilonnées par l'Otan
    La dislocation de la Yougoslavie ou la faillite de la politique des USA? (experts)
    La dislocation de la Yougoslavie ou la faillite de la politique extérieure des USA
    Tags:
    Kosovo, Yougoslavie, Serbie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik