International
URL courte
45767
S'abonner

Face aux allégations de Donald Trump à l’égard de l’UE, le Président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a mis en garde les États-Unis contre une nouvelle guerre dans les Balkans, compte tenu de l’histoire orageuse de la région.

Le Président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a mis en garde le Président Donald Trump contre ses allégations à l'égard de l'UE, qui pourraient selon lui déclencher une nouvelle guerre dans les Balkans.

M. Juncker a notamment qualifié d'« agaçant » et de « dangéreux » le fait que Donald Trump accueillait vivement le Brexit à venir, ce qui relèverait à son avis de l'ignorance du Président américain en matière d'histoire européenne:

« J'ai fait savoir au vice-Président américain, Mike Pens, qu'il ne fallait pas inciter d'autres pays européens à suivre l'exemple du Royaume-Uni, puisqu'en cas de désintégration de l'UE, une nouvelle guerre pourrait être déclenchée à l'ouest des Balkans », a déclaré le Président de la Commission européenne, cité par le journal The Financial Times.

En outre, il a particulièrement insisté sur le fait que les pays des Balkans étaient tenus de faire preuve de leur volonté d'adhérer à l'UE.

« Au cas où nous les laisserions faire — il s'agit en premier lieu de la Bosnie et Herzégovine, la Serbie, la Macédoine et l'Albanie —, ils renoueraient avec la guerre », a-t-il fait remarquer.

Par ailleurs, ce n'est pas la première fois que M. Juncker critique l'attitude de Donald Trump à l'égard de l'UE. À la mi-mars, il a mis le Président américain en garde contre une guerre commerciale avec l'Europe, qui « ne serait dans l'intérêt ni de l'Europe ni des États-Unis ».

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Adhésion à l’UE: «les peuples des Balkans fatigués d’attendre»
Tensions Ankara-La Haye: «Les chances de l’adhésion de la Turquie à l’UE réduites à zéro»
L'UE se prépare à la guerre commerciale contre les USA
Il était «mal informé»: Thierry Breton tacle Renaud Muselier après sa précommande de Spoutnik V
Tags:
différend, critiques, Mike Pens, Donald Trump, Jean-Claude Juncker, Balkans, Europe, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook