Ecoutez Radio Sputnik
    WhatsApp

    L'assaillant de Londres a utilisé WhatsApp une minute avant l’attaque

    CC0 / Pixabay
    International
    URL courte
    Attaque terroriste à Londres (27)
    4101

    Nouveaux détails dans l’affaire de l’attentat survenu le 22 mars à Londres. Selon les dernières informations présentées par la police, le terroriste s’était servi de la messagerie WhatsApp une minute avant de commettre son attaque.

    Abattu par la police dans la cour du Parlement de Westminster et identifié comme étant Khalid Masood, l'auteur de l'attaque la plus meurtrière au Royaume-Uni depuis 12 ans était un Britannique également connu sous les noms d'Adrian Elms et Adrian Russell Ajao. Mais la grande inconnue dans toute cette histoire demeure la liste des contacts de l'assaillant de Londres.

    Selon la chaîne de télévision britannique Sky News, citant ses propres sources au sein de la police, le smartphone du terroriste contiendrait des preuves que Khalid Masood avait utilisé l'application WhatsApp une minute avant l'attaque.

    « Masood s'est servi de WhatsApp une minute avant de foncer avec sa voiture sur les piétons sur le pont de Westminster. Dans la "fenêtre" de la messagerie, il est indiqué qu'il l'avait utilisée mercredi à 14h37. Et il a commis l'attaque à 14h38… À l'heure actuelle, on ignore s'il était en contact avec quelqu'un », a annoncé la chaîne de télévision en montrant une capture d'écran du smartphone du terroriste.

    « La question est de savoir si quelqu'un a essayé d'entrer en contact avec lui, s'il était en contact avec quelqu'un, ou s'il a tout simplement supprimé un groupe ou une personne de sa messagerie. Nous ne le savons pas, mais la police travaille dans ce sens », indique Sky News.

    Khalid Masood a travaillé en Arabie saoudite, mais il n'y avait pas de casier judiciaire et n'a pas attiré l'attention des services de sécurité du pays, a communiqué vendredi l'ambassade d'Arabie saoudite à Londres.

    L'ambassade a précisé que Khalid Masood avait visité le royaume pendant deux périodes d'une durée d'un an chacune, en novembre 2005 et en avril 2008, où il a travaillé en tant que professeur d'anglais. Il a également visité brièvement le pays en mars 2015.

    Le 22 mars en milieu d'après-midi, un homme a foncé en voiture sur des piétons devant le parlement britannique, à Londres. L'attaque meurtrière a fait cinq morts dont l'assaillant et une quarantaine de blessés. L'organisation terroriste Daech a revendiqué cet attentat.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Attaque terroriste à Londres (27)

    Lire aussi:

    La Commission européenne cherche un lien entre les attentats de Bruxelles et de Londres
    La police dresse un bilan plus précis de l’attaque de Londres
    L'armée US annonce diffuser de nouvelles images de l'attaque des pétroliers en mer d'Oman
    L’Iran et la Russie sont-ils les vraies cibles de l’attaque des deux pétroliers en mer d’Oman?
    Tags:
    messagerie, attentat, WhatsApp, Khalid Masood, Londres, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik