Ecoutez Radio Sputnik
    manifestation à Rome

    Y a-t-il une vie après le Brexit?

    © AFP 2019 Vincenzo PINTO
    International
    URL courte
    Négociations sur le Brexit (2017) (148)
    16117
    S'abonner

    Au moment où le Royaume-Uni s'apprête à divorcer de ses partenaires et où les 27 dirigeants renouvellent à Rome leur engagement européen, 60 ans après la signature du traité fondateur de l'Union, à quelques centaines de mètres de là des milliers de manifestants expriment leur hostilité au sommet.

    Angela Merkel
    © REUTERS / Hannibal Hanschke
    Sous les applaudissements, les 27 chefs d'État et de gouvernement ainsi que les dirigeants des institutions européennes ont signé ce samedi la « Déclaration de Rome » au Capitole, dans le même Palais de Campidoglio où a été signé le Traité de Rome le 25 mars.

    Cette fois-ci, les 27 dirigeants européens se sont rassemblés en l'absence de la Première ministre britannique, Theresa May, qui s'apprête à adresser au président du Conseil, Donald Tusk, un courrier l'informant du déclenchement des procédures ouvrant le processus de sortie du Royaume-Uni.

    le Traité de Rome
    le Traité de Rome

    « Nous sommes unis pour le meilleur », conclut le texte. « L'Europe est notre avenir commun ».

    Avant la signature, le Président du Conseil européen Donald Tusk avait exhorté les 27 de l'UE à « prouver aujourd'hui qu'ils sont les dirigeants de l'Europe ».

    « L'Union après Rome doit être, plus qu'avant, une Union des mêmes principes, une Union avec une souveraineté extérieure, une Union d'unité politique", a plaidé M. Tusk, cité par l'AFP.

    La Pologne, qui avait menacé de ne pas signer la Déclaration de Rome en raison de désaccord sur le concept d'Europe à « plusieurs vitesse », a finalement agréé le document sans modification.

    Pendant que les 27 s'engagent ainsi à écouter leurs citoyens, des milliers de manifestants exprimeront leur hostilité au sommet à quelques centaines de mètres de l'endroit, pour demander des progrès vers une Europe plus unie et plus démocratique.

    Auparavant, Angela Merkel a confié aux médias italiens que l'Union européenne avait commis des impairs, mais que le temps était venu d'en finir avec les affaires non terminées.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Négociations sur le Brexit (2017) (148)

    Lire aussi:

    Merkel reconnaît les erreurs de l’UE
    L'UE craint que la rhétorique de Trump ne provoque une guerre dans les Balkans
    Tags:
    traité de Rome (1957), Brexit, Union européenne (UE), Donald Tusk, Rome, Italie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik