Ecoutez Radio Sputnik
    Les drapeaux de la Turquie et de l'UE

    «Pas de place dans l’UE pour la Turquie avec une nouvelle Constitution»

    © AP Photo / Osman Orsal
    International
    URL courte
    31134
    S'abonner

    À l’approche du référendum sur l'amendement constitutionnel prévoyant le passage à un système de gouvernance de type présidentiel, la Turquie s’éloigne de plus en plus de l’Europe, tout en compromettant les perspectives de son adhésion à l’UE, a estimé dans un entretien avec Sputnik le politologue turc Cengiz Aktar.

    Tout indique que la préparation d'un référendum sur des amendements à apporter à la Constitution turque qui prévoient le passage du pays à un système présidentialiste a définitivement stoppé les négociations d'adhésion de la Turquie à l'UE, qui sont d'ores et déjà au point mort, a déclaré à Sputnik l'expert turc Cengiz Aktar.

    « Selon l'opinion commune en Europe, il n'y a pas de place au sein de l'Union européenne pour la Turquie avec cette nouvelle Constitution qui doit être adoptée à l'issue dudit référendum », a indiqué l'interlocuteur de l'agence, commentant les perspectives de relations entre Ankara et les pays de l'UE sur fond d'aggravation de la crise dans les relations turco-européennes.

    Et de constater qu'à ce jour, Ankara avait de mauvaises relations non seulement avec l'UE, mais aussi avec la plupart des ONG européennes.

    « Évoquant le référendum sur des amendements constitutionnels, le commissaire à l'élargissement de l'UE Johannes Hahn a déclaré à un journal autrichien qu'avec une telle Constitution, la Turquie ne pourrait être admise à l'UE », a rappelé M. Aktar, spécialiste des relations avec l'Union européenne, avant d'ajouter que des déclarations similaires avaient été également faites dans d'autres capitales européennes au sujet de la dérive autocratique d'Ankara.

    L'expert relève par ailleurs qu'après 200 ans d'européisation, la Turquie a abandonné cette voie et s'est détournée de l'Occident pour se diriger on ne sait où.

    « Il faut rappeler que le territoire turc a une importance stratégique pour l'Occident dans le cadre de ses relations avec la Russie. Et si aujourd'hui, l'Occident fait des concessions quelconques à la Turquie, c'est parce qu'il craint qu'Ankara ne passe à une complète coopération avec Moscou et ne se retire de l'Otan », conclut le politologue.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    La date du référendum sur le régime présidentiel en Turquie dévoilée
    La Turquie tiendra un référendum sur une nouvelle constitution en 2017
    Tensions Ankara-La Haye: «Les chances de l’adhésion de la Turquie à l’UE réduites à zéro»
    Tags:
    spécialistes, adhésion à l'UE, Constitution, référendum, Sputnik, OTAN, Union européenne (UE), Cengiz Aktar, Johannes Hahn, Bruxelles, Ankara, Turquie, Moscou, Autriche, Europe, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik