Ecoutez Radio Sputnik
    Mossoul: les forces irakiennes marquent une pause dans l’offensive

    Mossoul: les forces irakiennes marquent une pause dans l’offensive

    © REUTERS / Alaa Al-Marjani
    International
    URL courte
    116
    S'abonner

    Alors que la bataille de Mossoul a fait plus de 200.000 déplacés et entraîné ces derniers jours des pertes civiles particulièrement lourdes, les forces gouvernementales irakiennes ont temporairement suspendu leur offensive.

    Des dizaines de victimes parmi les civils en l'espace de quelques jours et plus de 200 000 déplacés: voici le dernier bilan de la bataille de Mossoul, qui a poussé ce samedi l'armée irakienne à stopper une nouvelle fois son offensive dans la partie occidentale de la ville où sont retranchés les combattants de Daech.

    Selon des habitants qui ont fui les zones de combat, l'armée irakienne et la coalition conduite par les États-Unis ont détruit plusieurs bâtiments faisant des dizaines de victimes parmi les civils. Les civils sont également menacés par les djihadistes qui les utilisent comme boucliers humains dans la vieille ville de Mossoul, indique Reuters.

    « Le nombre élevé de morts parmi les civils dans la vieille ville nous a forcés à arrêter nos opérations pour revoir nos plans », a déclaré un porte-parole de la police fédérale.

    «Nous devons à présent réfléchir à de nouveaux plans et à de nouvelles tactiques», a-t-il dit.

    Des responsables locaux et des habitants affirmaient jeudi que des dizaines de personnes ont été ensevelies dans l'effondrement de plusieurs bâtiments après un raid aérien qui a provoqué une gigantesque explosion.

    En outre, les combats pour chasser Daech de la partie occidentale de Mossoul, son dernier grand fief en Irak, ont fait plus de 200 000 déplacés, a indiqué samedi le ministère irakien des Migrations et des Déplacés, cité par l'AFP.

    Environ 600 000 personnes se trouvent dans les zones encore tenues par l'EI dans la partie ouest de Mossoul (environ 60 % de Mossoul-Ouest), dont 400 000 dans la vieille ville, a affirmé jeudi un représentant du Haut-Commissariat de l'Onu pour les réfugiés (HCR) en Irak.

    Les combattants de l'EI se sont emparés en 2014 de larges pans de territoires au nord et à l'ouest de Bagdad, mais les forces irakiennes les ont chassés depuis d'une grande partie de ces secteurs.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

     

    Lire aussi:

    Moscou: des médias et ONG occidentaux passent sous silence le désastre de Mossoul
    Réfugiés de Mossoul-Ouest: «L’aide humanitaire n’arrive pas»
    Militaire irakien: les échecs à Mossoul poussent les terroristes à commettre des attentats
    Tags:
    armée, Etat islamique, Mossoul, Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik