International
URL courte
Situation au Yémen (2017) (67)
11140
S'abonner

Les rebelles houthis, qui contrôlent la capitale du Yémen, ont condamné à peine de mort l'actuel Président du pays Mansour Hadi.

Un tribunal de Sanaa, la capitale du Yémen, contrôlée par les rebelles houthis membres du mouvement chiite Ansar Allah, a condamné à la peine de mort le Président Mansour Hadi, annonce l'agence Reuters.

Selon l'agence, Hadi a été condamné à la peine capitale pour « haute trahison » et « aide au pays agresseur Arabie saoudite et ses alliés ». En outre, le tribunal a également condamné à la peine capitale six hauts fonctionnaires haut placés dans le gouvernement de Hadi, dont l'ambassadeur du Yémen aux États-Unis Ahmed Awad ben Moubarak et l'ancien ministre des Affaires étrangères Riad Yassine.

La phase active du conflit entre les rebelles et le gouvernement yéménite continue depuis 2014. Le gouvernement est soutenu par l'aviation et l'infanterie de la coalition arabe menée par l'Arabie saoudite.

Selon les données du Centre yéménite pour les droits et le développement, depuis le printemps 2015, le conflit a coûté la vie à plus de 10  000 civils, dont 2  400 enfants et 2  000 femmes.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Situation au Yémen (2017) (67)

Lire aussi:

42 réfugiés tués au Yémen: la Somalie demande une enquête saoudienne
Rouée de coups et laissée nue en pleine nuit au bord de la route
Joe Biden commente la lettre laissée par Donald Trump dans le Bureau ovale
François Bayrou amené à se justifier sur une photo de lui sans masque dans un aéroport apparue sur les réseaux
Tags:
condamnation, Ansarullah, Abd Rabo Mansour Hadi, Yémen
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook