International
URL courte
10313
S'abonner

Le mouvement palestinien Hamas a fermé le point de passage principal à la frontière entre la bande de Gaza et Israël suite à l’assassinat samedi de son chef militaire Mazen Foqaha.

Le point de passage d'Erez (Beït-Hanun), le seul réservé au passage des personnes physiques à la frontière entre la bande de Gaza et Israël, est fermé pour une période indéterminée sur décision du mouvement palestinien Hamas, a annoncé dimanche un représentant du ministère de l'Intérieur local, Iyad al-Buzom.

« Le ministère de l'Intérieur de la bande de Gaza a fermé le point de passage de Beit Hanin à la frontière de Gaza et Israël pour une période indéterminée. Cette décision fait partie des mesures prises suite à l'assassinat de Mazen Foqaha », a indiqué le responsable.

Les autres points de passage de la frontière entre Gaza et Israël sont réservés au transport de cargaisons humanitaires et commerciales.

Un chef militaire du Hamas, Mazen Foqaha, a été tué vendredi de plusieurs balles dans la tête au pied de son immeuble, dans la bande de Gaza. Le Hamas a rejeté la responsabilité de sa mort sur Israël et ses alliés et a menacé de riposter.

Mazen Foqaha avait passé six ans en prison en Israël avant d'être libéré en 2012, en même temps qu'un millier d'autres détenus, en contrepartie de la libération par le Hamas du soldat franco-israélien Gilad Shalit. Il était accusé d'avoir commandité de nombreux attentats suicides. Selon les médias israéliens, il continuait de commander à distance certaines activités de la branche armée du mouvement Hamas en Cisjordanie depuis qu'il s'était installé dans la bande de Gaza.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Le Hamas accuse Israël d’avoir assassiné un de ses chefs militaires
Un épidémiologiste de l’Institut Pasteur met en garde la France
Cas de Covid-19 importés d’Algérie: «on donne le bâton pour se faire battre»
Certains gels hydro-alcooliques peuvent cacher un danger mortel
Tags:
frontière, Hamas, Israël, Bande de Gaza
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook