International
URL courte
Présidentielle 2017 en France (205)
47432
S'abonner

À en croire Emmanuel Macron, candidat à la présidentielle française, et les médias mainstream, la Russie serait à la manœuvre pour influencer les élections. Est-ce réaliste? Réponse d’un sénateur russe de passage à Paris.

Les déclarations sur les tentatives présumées de Moscou d'influer sur les élections en Europe, faites par Emmanuel Macron, candidat à la présidentielle française, ainsi que par des médias mainstream, sont absurdes, a déclaré lundi à Sputnik Alexeï Pouchkov, membre du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe), en visite à Paris.

« L'absurdité de cette déclaration [sur l'ingérence russe, ndlr.] me paraît évidente […]. Il ne peut pas y avoir d'ingérence : la Russie ne se fixe pas de but d'influencer les élections françaises, n'a pas de moyens d'influencer les élections françaises et n'a pas de lobby aussi important en France. Ni intention, ni instrument, ni capacité: avec cela, comment peut-on influencer? », a indiqué M. Pouchkov.

​Selon lui, les auteurs de ces propos n'ont aucune preuve et ne font que répéter les « stupidités débattues chaque jour » par les congressistes américains qui n'ont aucune preuve non plus, mais « ont bâti une énorme campagne de calomnies et de propagande » visant à présenter Donald Trump comme un agent du président russe Vladimir Poutine.

« L'argument de l'ingérence russe est utilisé encore une fois pour faire peur aux électeurs. Ce que nous voyons de Moscou, c'est le soutien des médias français à un seul candidat. Celui-ci est poussé au pouvoir par tous les médias français. C'est l'affaire de ce clan libéral qui dirige depuis longtemps la France et qui ne veut pas perdre le pouvoir. Comme M. Hollande ne s'est pas présenté, un hologramme de M. Hollande a été créé dans l'espace médiatique », a ajouté le sénateur russe.

​Emmanuel Macron a proposé, dans une interview à Libération le 23 mars dernier, de mener à bien les réformes nécessaires pour redevenir crédible aux yeux de Berlin. Il a en outre exprimé son étonnement face à « la fascination par la Russie » de ses rivaux Marine Le Pen, François Fillon et Jean-Luc Mélenchon en la qualifiant de délétère.

Selon M. Pouchkov, ces propos de M. Macron sont un programme de confrontation et vouent la France à un second rôle en Europe.

Les déclarations d'Emmanuel Macron « sont un programme de confrontation avec la Russie […]. Avec ces déclarations, M. Macron s'est placé dans la queue des pays qui suivent Berlin. Dans le monde entier, la France est connue par une certaine autonomie de sa politique extérieure […] même au sein de l'Alliance atlantique. Ces déclarations sont une négation de cette indépendance relative de la France », a estimé le sénateur.

Il a salué l'intention de Jean-Luc Mélenchon et de François Fillon de mener un dialogue avec Moscou qui ne ferait que profiter à la France.

« MM. Fillon et Mélenchon connaissent l'Histoire : ils ont remarqué que si la France était proche de la Russie, cela marchait toujours mieux pour la France (rires). Les analogies historiques démontrent qu'il faut changer de politique ! », a conclu M. Pouchkov.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Présidentielle 2017 en France (205)

Lire aussi:

Poutine à Le Pen: nous ne voulons en aucun cas influencer l’élection en France
Élu président, Macron entend mener un «dialogue exigeant» avec la Russie
Macron et la Russie: réalisme politique ou posture électorale?
Quand Poutine remporte la primaire en France...
Tags:
élection présidentielle, ingérence, Présidentielle française 2017, Emmanuel Macron, Alexeï Pouchkov, Vladimir Poutine, France, Allemagne, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik