Ecoutez Radio Sputnik
    Arabie Saoudite

    Pourquoi la défense US veut-elle intensifier son soutien à la coalition arabe au Yémen?

    © AP Photo / Hasan Jamali
    International
    URL courte
    Situation au Yémen (2017) (67)
    15823

    La défense US a demandé à la Maison-Blanche de lever les restrictions sur le soutien à la coalition arabe au Yémen. S’agit-il de mettre un terme au conflit armé au Yémen ou de défendre les intérêts du pays, qui voit dans le Yémen un simple marché d’écoulement de ses armes? Cherchant des réponses à ces questions, Sputnik s’est adressé à un expert.

    Conséquences des frappes aériennes de la coalition arabo-sunnite
    © REUTERS / Khaled Abdullah
    Le secrétaire à la Défense américaine James Mattis s'est adressé à la Maison-Blanche, lui demandant de lever toutes les limitations sur le soutien aux pays du Golfe engagés dans la campagne au Yémen. Doit-on s'attendre prochainement à l'envoi de troupes terrestres américaines dans ce pays arabe, ou s'agit-il d'un geste symbolique censé manifester le soutien des nouvelles autorités américaines aux monarchies du Golfe ? Dans un commentaire à Sputnik, l'expert en politique proche-orientale de l'Université de Durham, Christopher Davidson, livre son pronostic.

    « À mon avis, ce genre de déclarations est à prendre avec des pincettes. Le scénario le plus probable est que Washington se contentera d'un soutien au niveau du renseignement et de l'équipement matériel et technique. Il est très peu probable que Washington accepte d'octroyer un appui aérien ou dépêche des troupes terrestres au Yémen. Je pense qu'il faut examiner la situation dans le contexte suivant : à la Maison-Blanche, on veut que l'Arabie saoudite continue à investir au maximum dans l'économie américaine, mais aussi Washington met tout en œuvre pour que le royaume continue à acheter son matériel de guerre », estime-t-il, ajoutant que le meilleur moyen pour obtenir le résultat souhaité est de faire en sorte que Riyad s'enlise dans une guerre perpétuelle au Yémen.

    En outre, considère l'interlocuteur de l'agence, le gouvernement américain doit faire semblant d'aspirer à améliorer ses relations avec l'Arabie saoudite. Or, ce genre de déclaration est une tentative pour faire croire que Washington soutient la campagne du royaume.

    « Déjà sous Barack Obama, l'Arabie saoudite a commencé à craindre que Washington s'éloigne de son ancien allié », a-t-il rappelé.

    À la question de savoir si l'éventuelle aide de Washington était capable de changer le cours du conflit au Yémen, Christopher Davidson a répondu que, selon lui, les capacités et, aussi, la volonté étaient limitées.

    « Même si les États-Unis octroient un soutien matériel et technique léger — car il peu probable qu'ils se décident à fournir une aide importante — ceci ne permettra pas d'approcher de la fin de la guerre au Yémen. Si on examine la situation du point de vue de Washington, on verra que plus l'Arabie saoudite participera à cette guerre, plus elle achètera des armes américaines. Pendant ce temps, la Maison-Blanche pourra tranquillement commercer avec le principal adversaire de Riyad qu'est l'Iran », a-t-il résumé.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Dossier:
    Situation au Yémen (2017) (67)

    Lire aussi:

    2.000 monuments historiques détruits en 2 ans de guerre au Yémen
    Yémen: 4.500 morts et 8.000 blessés en deux ans de conflit
    Frappes de la coalition arabe: plusieurs milliers de personnes protestent au Yémen (Vidéo)
    Tags:
    armements, conflit, aide militaire, commerce, guerre, coalition arabe, présidence américaine, Arabie Saoudite, Iran, Yémen
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik