International
URL courte
14273
S'abonner

Selon Maria Zakharova, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, le «flirt prolongé» du président ukrainien Piotr Porochenko avec les radicaux a conduit à une situation où «la bête nationaliste avide de sang est devenue tout à fait incontrôlable». Elle se demande en conséquence qui contrôle de facto l’Ukraine.

Maria Zakharova estime que la connivence du président ukrainien avec les nationalistes a engendré une situation dans laquelle il est difficile de dire qui dirige Ukraine.

« À notre grand regret, le flirt avec les radicaux et la tendance à se laisser faire par eux, affichée par le président ukrainien, ont abouti aux résultats actuels. La question reste ouverte de savoir si le président ukrainien a encore de l'influence sur ce qui se passe dans son pays. Qui dicte sa volonté à qui ? Qui personnifie actuellement le pouvoir en Ukraine : la loi, le pouvoir, les représentants de l'État ou les radicaux, les nationalistes et les groupes armés illégaux ? », s'est interrogée Maria Zakharova en direct sur la chaîne de télévision Rossia-1.

Elle a noté que le ministère russe des Affaires étrangères et des officiels russes avaient prévenu que « tout flirt avec les nationalistes sur n'importe quelle question et n'importe quel sujet conduirait aux résultats les plus épouvantables et que ces résultats seraient tels que nous les voyons à l'heure actuelle ».

« La bête nationaliste qui avait senti le goût du sang et qui, à mon avis, en avait bu à satiété au cours de ces dernières années est devenue absolument incontrôlable », a ajouté la diplomate.

Elle a également commenté un tir de roquette sur le consulat de Pologne dans la ville ukrainienne de Loutsk.

« Un scandale international sans précédent se poursuit en Ukraine depuis plusieurs années et l'incident avec une mission diplomatique d'un État étranger n'est, malheureusement, qu'un maillon logique d'une suite affreuse d'arbitraire et de flirt avec les nationalistes, les radicaux, les gens pour lesquels la notion de droit n'existe pas », a déploré la porte-parole.

Dans la nuit de mardi à mercredi, le consulat de Pologne à Loutsk (ouest de l'Ukraine) a été visé par un tir de lance-roquettes antichar. Le président ukrainien Piotr Porochenko a évoqué l'incident avec son homologue polonais Andrzej Duda et a proposé aux spécialistes polonais de participer à l'enquête.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Moscou rétorque face aux allégations sur l’attaque du consulat polonais en Ukraine
Le président Porochenko cherche à s’enfuir en Europe?
Pour Porochenko, la «5e colonne» fomente un 3e Maïdan
Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Tags:
flirt, nationalistes, Andrzej Duda, Maria Zakharova, Petro Porochenko, Pologne, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook