International
URL courte
Gazoduc Nord Stream 2 (260)
9302
S'abonner

L'Union européenne a abandonné les tentatives de bloquer le projet de gazoduc russe Nord Stream 2, affirme le Wall Street Journal.

Face aux pressions exercées par une dizaine de pays avec la Pologne à leur tête, les autorités européennes ont longtemps cherché à entraver la mise en place du gazoduc Nord Stream 2 qui devrait acheminer du gaz russe en Europe en contournant l'Ukraine. Cependant, Bruxelles veut désormais discuter avec Moscou des moyens de dissiper les inquiétudes des pays concernés, relate le quotidien américain The Wall Street Journal.

Auparavant, les médias ont publié une lettre envoyée par la Commission européenne aux autorités énergétiques suédoises et danoises selon laquelle il n'était pas possible aujourd'hui d'intenter une action en justice contre Nord Stream 2.

« Du point de vue politique, Nord Stream 2 ne nous plaît pas, mais la Commission n'a pas de fondements juridiques pour empêcher sa réalisation, car les normes de l'UE ne s'étendent pas à la partie maritime du gazoduc », a déclaré la porte-parole de la Commission européenne Anna-Kaisa Itkonen.

Le projet Nord Stream 2 prévoit la construction de deux conduites de gazoduc à travers la mer Baltique entre la Russie et l'Allemagne, d'une puissance totale de 55 milliards de mètres cubes de gaz par an. Le chantier doit être terminé avant la fin de 2019. Le coût du projet est évalué à 9,9 milliards d'euros.

En mars 2016, huit pays membres de l'Union européenne, dont la République tchèque, la Slovaquie, la Roumanie, la Pologne, la Hongrie et les pays baltes, se sont prononcés contre la réalisation du projet.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Gazoduc Nord Stream 2 (260)

Lire aussi:

Berlin soutient le projet Nord Stream, à trois conditions
Pourquoi Bruxelles veut-il bloquer le projet gazier Nord Stream 2?
Le projet Nord Stream 2 pourrait ruiner l'économie ukrainienne
Un octogénaire décède après avoir été bousculé et insulté à la caisse car jugé «trop lent» dans le 92
Tags:
négociations, sécurité, livraisons, gazoduc, Nord Stream 2, Union européenne (UE), Commission européenne, Europe, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook