Ecoutez Radio Sputnik
    Les ordures à Lviv

    L'Ukraine perd «la guerre contre les ordures»

    © Photo. Capture d'écran: Youtube / Настоящее Время
    International
    URL courte
    201325191

    Alors que presque toutes les décharges ukrainiennes sont utilisées au-delà de leurs capacités et que près de 80% de tout le traitement des déchets se fait «dans l'ombre», l'ex-république soviétique perd «la guerre contre les ordures», une crise qui pourrait dégénérer en catastrophe écologique.

    Ces dernières années, l'Ukraine fait face à un très grave problème : le pays se noie littéralement dans ses propres déchets, écrit Bloomberg.

    Les 36 000 décharges légales et illégales ouvertes sur le sol ukrainien ont dépassé depuis longtemps leurs capacités limites et sont surchargées. Autrement dit, le pays est en train de perdre la guerre contre les ordures.

    Les autorités sont réticentes à augmenter les charges pour le ramassage des ordures et les villes tardent à promouvoir le recyclage et ne sont pas en mesure d'investir les milliards de dollars nécessaires à la construction d'installations de traitement des déchets modernes.

    ​« Presque toutes les décharges en Ukraine sont utilisées au-delà de leurs capacités. Il peut arriver un drame à tout moment dans chacune de ces décharges à tout moment », a déclaré Sergueï Volkov, responsable principal de l'énergie, de l'environnement et du développement durable au sein du Programme des Nations unies pour le développement.

    Ainsi, dans la ville de Lviv, les habitants se plaignent du fait que les promesses des autorités n'ont pas été tenues. Selon une interlocutrice de l'agence, elles ont promis il y a six ans d'effectuer une remise en culture et de nettoyer les terrains, mais les montagnes de déchets continuent de grossir.

    D'après les données de Bloomberg, le pays envoie 95 % des déchets solides directement aux sites d'enfouissement. À titre de comparaison, dans l'UE, selon les estimations d'Eurostat, ce chiffre ne dépasse pas 45 %. Seulement 4 % du total des déchets ukrainiens est trié pour le recyclage, contre 39 % en Europe.

    ​Le risque de catastrophe écologique augmente, et l'impressionnant incendie qui s'est déclenché en mai 2016 dans une décharge de Lviv et qui a duré des semaines n'est pas pour rassurer la population. Quatre pompiers sont morts après avoir été enfouis sous 20 tonnes de déchets.

    Dans le même temps, les Ukrainiens payent très peu pour le traitement des déchets. Même tenu compte du fait que l'Ukraine est l'un des pays les plus pauvres en Europe, l'impôt établi par l'État pour le ramassage des déchets est de moins d'un dollar (0,93 euros) pour une famille de quatre personnes, ce qui est bien en-deçà du seuil de rentabilité, selon la Banque européenne pour la reconstruction et le développement.

    Le gouvernement, qui lutte pour se maintenir au pouvoir et est accablé par la corruption institutionnelle, n'est pas en mesure d'augmenter les taxes nécessaires au financement des projets d'infrastructure visant à réduire la taille des sites d'enfouissement et à promouvoir une technologie moderne, a déclaré Vasili Astrov, économiste à l'Institut des études économiques internationales de Vienne (WiiW).

    ​« L'État a un problème fondamental d'imposition des taxes », a expliqué M. Astrov, « parce qu'il y a trop d'économie clandestine et qu'il y a trop de volonté d'échapper à l'impôt ».

    Personne ne veut payer pour le ramassage des déchets, ce qui dissuade les entreprises étrangères qui n'ont aucun intérêt à investir sur le marché ukrainien. En outre, environ 80 % des travaux de recyclage sont effectués «dans l'ombre» : les sans-abri récupèrent les ordures dans les rues et les décharges pour obtenir de l'argent, alors que les sociétés illégales déversent des déchets dans des décharges consacrées.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

     

    Tags:
    écologie, déchets, crise des ordures, Lvov, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik