International
URL courte
8112
S'abonner

Les tweets acrimonieux de la femme de Karel Borůvka, l'ambassadeur tchèque en Suisse et au Liechtenstein, ont coûté le poste à son époux. Indigné, celui-ci attend la décision du président Zeman qui doit approuver ou rejeter son limogeage.

L'ambassadeur tchèque en Suisse et au Liechtenstein Karel Borůvka a reçu jeudi un message du ministère des Affaires étrangères de son pays lui signifiant qu'il devait quitter son poste avant la fin avril.

Le diplomate a été accusé de ne pas pouvoir influer sur sa femme qui publiait des commentaires critiques sur son compte Twitter, raconte le site pragois Lidovky.

« Sans qu'on me donne aucune explication, j'ai été notifié qu'il me fallait quitter mon poste. Dans une communication privée avec le ministre (Lubomír Zaorálek, ndlr.), on m'a fait savoir que j'étais incapable de discipliner ma femme et sa capacité de communiquer sur les réseaux sociaux. Et c'est la raison de mon renvoi immédiat », a déclaré l'ambassadeur aux journalistes.

À l'instar de son mari et le ministre Zaorálek, l'épouse du diplomate du malchanceux, Alena Borůvková, est une militante du parti social-démocrate tchèque. Ces derniers temps, la femme est surtout active sur les réseaux sociaux, où elle critique violemment ses collègues du parti et d'autres politiques et journalistes.

L'ambassadeur limogé n'est pas d'accord avec la position de son ministère. « C'est absolument incroyable, je ne me souviens de rien de pareil dans l'histoire de la diplomatie tchèque. Il s'agit des droits personnels de ma femme, qui est une particulière et non une employée du ministre des Affaires étrangères », a-t-il déclaré.

Le dernier mot revient cependant au président tchèque Milos Zeman qui, de par la loi, approuve la nomination et le licenciement des ambassadeurs.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Les usagers de Twitter se moquent d’Hillary Clinton qui vrille son mari du regard
Les réseaux sociaux, nouvel outil de gouvernance pour les présidents
Une ex-femme de Trump voudrait devenir ambassadrice à Prague
Infographie: mise à jour des dates clés du calendrier du déconfinement en France
Tags:
diplomatie, Twitter, Alena Borůvková, Lubomír Zaorálek, Karel Borůvka, République tchèque
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook