International
URL courte
30884
S'abonner

Les Britanniques ont de quoi avoir peur. Les méchants hackers russe ne sont que la partie émergée de l’iceberg: derrière eux se dissimule un «redoutable arsenal».

Le quotidien britannique The Times qualifie les armements russes d'arsenal redoutable qui pourrait représenter une « grande menace ».

« Les réalisations de l'industrie de défense russe liées à la croissance du budget militaire constituent un sujet de préoccupation », signale le média.

Selon le Times, les missiles anti-navire russes, notamment le P-800 Oniks supersonique et le Zircon hypersonique, représentent la plus grave menace pour la marine britannique. Le journal mentionne également les sous-marins du projet Varchavianka, considérés comme les plus silencieux et furtifs au monde.

Les systèmes de missiles antiaériens S-300 et S-400 n'ont pas leurs égaux, écrivent les journalistes britanniques, et les S-500 auront une portée encore plus grande.

En outre, Moscou développe un système antisatellite, l'A-235 Nudol, qui « pourait menacer les systèmes de navigation et de communication spatiaux américains et britanniques dont dépendent des capacités de combat clés ».

« La prédiction des guerres est l'une des tâches les plus compliquées pour le ministère de la Défense (du Royaume-Uni). Les sommes immenses consacrées à deux porte-avions de 60 000 tonnes, aux missiles antiaériens, aux avions de chasse F-35 et aux véhicules blindés indiquent que l'attention du ministère est focalisée sur la Russie et la Chine », constate le média.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Menace russe dans les pays baltes: «La peur grossit les objets», selon Lavrov
La "menace russe" largement exagérée par la CIA
Le Washington Post «richement récompensé» pour des fakes sur la menace russe
Macron a appelé Poutine pour discuter du vaccin russe contre le Covid-19 et de la Biélorussie
Tags:
Tsirkon (missile), menace russe, P-800 Oniks, S-500, S-400, S-300, Russie, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook