Ecoutez Radio Sputnik
    Irak, image d'illustration.

    Le «ministre de la guerre» de Daech aurait été éliminé

    © REUTERS / Ari Jalal
    International
    URL courte
    La lutte contre Daech (229)
    5161

    Le numéro deux de Daech aurait été éliminé lors d'une frappe effectuée par l'aviation militaire irakienne sur la ville d'Al-Qaïm, dans la province d'Al-Anbar, frontalière avec la Syrie.

    Le numéro deux de l'organisation terroriste Daech, Iyad Hamed Al-Jumaïli, a été éliminé à Al-Qaïm, en Irak, rapporte le site Web de la chaîne de télévision libanaise Al-Mayadeen, se référant aux renseignements militaires irakiens. Comme le précise la source, le terroriste était considéré comme le « ministre de la guerre » de Daech.

    L'aviation de l'armée irakienne « a réalisé une frappe précise sur un QG de Daech à Al-Qaïm, et a éliminé le numéro deux de l'organisation après [Abou Bakr] Al-Baghdadi, Iyad Hamed Al-Jumaïli, alias Abu-Yahya ».

    Les renseignements indiquent en outre que plusieurs autres « responsables » de Daech ont été éliminés lors de cette même frappe.

    Rappelons qu'il a été annoncé fin mars que le principal propagandiste de l'organisation terroriste Daech, Ibrahim al-Ansari, avait été également éliminé en Irak.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Dossier:
    La lutte contre Daech (229)

    Lire aussi:

    En Irak, les rescapées de Daech emprisonnées
    Selon Bagdad, les dommages causés par Daech en Irak totalisent 35 mds USD
    Des manuels scolaires de Daech retrouvés en Irak
    Irak: un haut responsable de Daech tué dans une frappe à Mossoul
    Tags:
    raid, terrorisme, renseignement, Armée de l'air irakienne, Etat islamique, Abou Bakr al-Baghdadi, Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik