International
URL courte
407
S'abonner

Un gardien d’un sanctuaire soufi au Pakistan, souffrant prétendument soi-disantsouffert d’une maladie psychiatrique, a poignardé 20 personnes. Le Son but? UOpérer une «purification spirituelle», selon l’assassin.

Vingt personnes ont été assassinées et quatre autres blessées tôt dimanche, dans un sanctuaire soufi au Pakistan, a annoncé la police, qui a mis en cause le gardien de ce site.

L'incident a eu lieu vendredi soir à Sargodha, une ville de la province pakistanaise du Pendjab. Selon les témoignages des survivants, Abdul Waheed, le gardien du sanctuaire soufi d'Ali Ahmed Goudjar, avait invité par téléphone plus de 20 personnes dans leau sanctuaire et les a emmenées une par une dans l'une des chambres. Le gardien offrait aux visiteurs de la nourriture avec contenant une substance narcotique non identifiée, après quoi il les déshabillait et les battait avec un bâton ou les poignardait.

Selon Abdul Waheed, cité par la chaîne Geo TV, ces méthodes ont été choisis appliquées par le gardien afin d'effectuer une purification spirituelle de ses paroissiens.

​« Le gardien du site, Abdul Waheed, âgé de 50 ans, a avoué avoir tué ces gens car il craignait qu'ils ne veuillent le tuer », a déclaré à l'AFP le chef de la police régionale, Zulfiqar Hameed. Et d'ajouter: « Le suspect semble paranoïaque ou psychotique. ».

Trois suspects ont été arrêtés, dont le gardien du sanctuaire. Selon le chef de la police régionale, une enquête était en cours.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Au Pakistan, un drone US tue deux hommes circulant à moto
Série d’explosions au Pakistan, plusieurs blessés
Didier Raoult répond à l’AP-HP qui l’avait accusé de «faux témoignage»
Tags:
victimes, meurtre, sanctuaire, Pakistan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook