Ecoutez Radio Sputnik
    Dauphin

    En Sicile, les pêcheurs en grève contre les «dauphins qui leur volent le poisson»

    © AFP 2017 Mark Ralston
    International
    URL courte
    678927

    Alors que le poisson se fait de plus en plus rare au large de la Sicile, les dauphins, animaux dotés d’une grande intelligence, ont compris comment se nourrir sans faire trop d'efforts, en s'épargnant de longues et harassantes courses derrière les bancs de poissons, et s'attaquent aux filets posés par les pêcheurs.

    Dans le port sicilien de Lipari, dans les îles Éoliennes, les pêcheurs sont en grève, accusant les dauphins de dévorer les poissons et d'abîmer les filets qu'ils jettent en mer, annonce la presse locale.

    « Mais ne dites pas que les Éoliens seraient contre les dauphins, qui sont pour notre île une ressource naturelle aussi précieuse que le poisson », déclare devant les journalistes Marco Giorgianni, maire de Lipari et des sept îles de l'archipel.

    Et d'ajouter que les dauphins qui plongent et réapparaissent à la surface au large des îles Éoliennes représentaient un merveilleux spectacle pour les touristes.

    Mais si le dauphin est le meilleur ami de l'Homme, c'est aussi le pire ennemi des pêcheurs siciliens, et pour les marins opérant dans l'archipel des îles Éoliennes, le cétacé est un rival perfide qui dévore les thons et abîme les filets, qui sont irrécupérables.

    « Nous ne voulons pas du tout nous débarrasser des dauphins, mais appelons les autorités à élaborer un programme de cohabitation avec ces animaux », enchaîne Salvatore Rijtano, président de Co.ge.pa., association regroupant la plupart des pêcheurs de l'archipel.

    Selon lui, suite à la baisse de la quantité de poissons au large des îles, la concurrence est impitoyable avec une chute de 60 à 70 % de la pêche.

    « Si chaque thonier rapportait auparavant à terre 10 à 15 kg de marchandises, il ne revient désormais à quai qu'avec 2 à 3 kg de poisson, quantité insuffisante pour couvrir les frais de carburant et assurer la situation économique des familles des pêcheurs qui s'est fortement dégradée ces dernières années », constate M. Rijtano, relevant que les hommes ne sont pas en mesure de protéger leur pêche ni leurs filets contre les dauphins.

    De mai à juillet prochains, l'ONG Filicudi Wildlife Conservation, qui étudie depuis treize ans la population des dauphins et des tortues au large des îles Éoliennes, installera sur certains bateaux des équipements sonores « Pingers » pour éloigner les dauphins des filets des pêcheurs. On se demande cependant quelle en sera l'efficacité, alors que les pêcheurs poursuivent leur grève, en espérant que le ministère des Ressources naturelles prendra enfin les mesures qui s'imposent pour assurer la coexistence pacifique des hommes et des animaux.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Un député roumain veut donner aux dauphins les mêmes droits qu’aux humains
    Les dauphins se droguent aux poissons globes
    La mémoire des dauphins dépasse les espérances des scientifiques
    Tags:
    presse, dauphins, pêche, poisson, Filicudi Wildlife Conservation, Co.ge.pa, Salvatore Rijtano, Marco Giorgianni, Lipari, îles Éoliennes, Sicile, Italie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik