International
URL courte
12177
S'abonner

Bien que les intérêts des deux pays divergent souvent, les États-Unis doivent rechercher l'appui de la Russie pour réaliser des projets communs, estime l'ancien secrétaire US à la Défense Ashton Carter.

Washington a parfois besoin de l'appui de la Russie, a reconnu dimanche Ashton Carter, ex-secrétaire d'État américain, le premier des hauts fonctionnaires de l'ancienne administration du Président Barack Obama à donner une interview télévisée détaillée après le transfert du pouvoir au gouvernement républicain de Donald Trump.

« De temps en temps, nous devons solliciter l'appui de la Russie, même si nos intérêts peuvent diverger », a déclaré Carter à la chaîne ABC.

L'ancien chef du Pentagone a reconnu qu'il était contre une nouvelle guerre froide avec la Russie. Selon lui, « les dirigeants russes se sont comportés avec prudence et comme attendu, ils ont collaboré avec nous autant que faire se peut ».

En même temps, il a souligné que le recul dans les relations russo-américaines avait commencé sous la présidence de Vladimir Poutine.

« Je pense que son intention est de renforcer ses succès dans la politique extérieure et de provoquer les États-Unis, ce qui rend l'unité stratégique difficile », a-t-il indiqué.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Diego Maradona est décédé à l'âge de 60 ans
Il faut mettre les migrants «dans des avions pour les renvoyer chez eux» plutôt que de les disperser, estime Zemmour
Tags:
guerre froide, ABC News, Ashton Carter, Russie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook