International
URL courte
9123
S'abonner

Après avoir perdu plusieurs tireurs d’élite, Daech a décidé d’engager des femmes snipers pour faire face à l’armée irakienne dans l’ouest de Mossoul.

Des détachements composés de femmes tireurs d'élite combattent dans les rangs de l'État islamique contre les forces gouvernementales à Mossoul-Ouest, dernier bastion de Daech en Irak, annonce la chaîne Al Sumaria, citant une source militaire dans la province de Ninive, qui comprend l'agglomération de Mossoul.

Selon la chaîne, « les femmes tireurs d'élite sont positionnées sur les toits dans les quartiers de Mossoul tenus par les djihadistes et effectuent des tirs de précision contre les positions des forces armées gouvernementales ». Les commandants de Daech ont décidé de déployer ces femmes « après avoir perdu la plupart des tireurs embusqués dans l'offensive lancée par les militaires irakiens à Mossoul-Ouest », indique le média.

Selon les dernières informations, Daech contrôle toujours près de 30 % de la partie occidentale de Mossoul. Les djihadistes retiennent de force des centaines de milliers de personnes dans la ville et s'en servent comme bouclier humain.

Le début de l'opération visant à libérer Mossoul de l'emprise djihadiste a été annoncé par le Premier ministre irakien Haïder al-Abadi en octobre 2016. L'offensive est menée par l'armée et la police irakiennes, soutenues par les milices kurdes et les avions de la coalition anti-Daech dirigée par les États-Unis.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Frappes sur les civils de Mossoul: Moscou appelle la coalition à une «approche équilibrée»
300 morts, 270 blessés: l'Onu déplore les «pertes massives de civils» à Mossoul-Ouest
Des médecins avouent avoir vacciné des moins de 55 ans à l’AstraZeneca malgré une recommandation contraire
Tags:
tireurs d'élite, Etat islamique, Mossoul, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook