Ecoutez Radio Sputnik
    La bande de Gaza

    Des ONG dénoncent les violations du droit international par Israël à Gaza

    © AP Photo/ Tsafrir Abayov
    International
    URL courte
    3102
    S'abonner

    Selon l’ONG Human Rights Watch, les militaires israéliens empêchent aux défenseurs des droits de l’homme d’entrer dans la bande de Gaza.

    L'armée israélienne bloque l'accès aux représentants d'organisations de défense des droits de l'homme à la bande de Gaza, a annoncé l'ONG Human Rights Watch (HRW) dans un rapport.

    Selon HRW, les restrictions imposées par les militaires israéliens empêchent aux volontaires de documenter et de mettre fin aux cas de violation des droits de l'homme en violation des normes du droit international. Israël contrôle le trafic entre la bande de Gaza et la Cisjordanie, même si les itinéraires ne traversent pas son territoire.

    D'après l'ONG, les autorités israéliennes justifient l'interdiction des déplacements dans cette région pour des raisons de sécurité et par l'engagement pris d'en ouvrir l'accès uniquement en cas d'urgence humanitaire ; laquelle n'inclut pas les activités des organisations des défenseurs des droits de l'homme.

    Les militaires israéliens laissent passent environ 7 000 commerçants et 700 représentants d'organisations internationales par mois « à des fins humanitaires », d'après les calculs de HRW.

    L'ONG a formulé plusieurs recommandations à l'attention des ministères israéliens de la Défense et de l'Intérieur, de la Cour pénale internationale, du mouvement islamiste Hamas et des autorités égyptiennes.

    HRW conseille notamment de rouvrir l'accès de la bande de Gaza, de permettre d'utiliser son port et son aéroport, de garantir la sécurité des défenseurs des droits de l'homme dans la bande de Gaza et d'enquêter sur les crimes qui seraient commis par les formations armées palestiniennes en 2014.

    Le rapport de l'ONG repose sur les données fournies par 12 organisations palestiniennes de défense des droits de l'homme basées à Gaza, ainsi que par deux organisations étrangères et une israélienne.

    Les médias ont antérieurement annoncé que le ministère israélien de l'Intérieur avait refusé le 20 février dernier de délivrer un visa de travail au représentant de HRW en Israël et en Palestine, Omar Shakir, pour le « soutien apporté par HRW à la propagande palestinienne ».

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Raid israélien sur Gaza après un tir de roquette
    Gaza: un avion de chasse israélien abat un drone palestinien
    Bande de Gaza: l'aviation israélienne frappe en représailles les positions du Hamas
    Tags:
    attentat, explosion, Human Rights Watch (HRW), Cisjordanie, Gaza, Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik