Ecoutez Radio Sputnik
    Système de défense antimissile THAAD

    Washington ne renonce pas à son bouclier antimissile en Corée du Sud

    © Photo. US Missile Defense Agency
    International
    URL courte
    6117
    S'abonner

    Malgré les protestations de Moscou et de Pékin, Washington entend toujours déployer son système antimissile THAAD en Corée du Sud, officiellement afin de contrer des attaques nord-coréenne et iranienne.

    Les Etats-Unis ne renonceront pas au déploiement de leur système antimissile THAAD en Corée du Sud malgré les protestations de Pékin, a déclaré aux journalistes un représentant haut placé de l'administration américaine.

    « Les Etats-Unis protégeront toujours leurs alliés et notre pays contre toute menace émanant surtout du régime nord-coréen et des armes terribles qu'il est en train de mettre au point », a indiqué le représentant.

    L'année passée, Séoul a décidé d'installer sur son territoire le système antimissile américain THAAD qui devrait être déployé d'ici fin 2017. Le THAAD (Terminal High Altitude Area Defense) est un système de missiles antibalistiques américain en service depuis 2008. Il est conçu pour détruire les missiles balistiques de courte ou de moyenne portée dans leur dernière phase d'approche (« hit-to-kill »). Le système déployé en Corée du Sud sera destiné à détruire les missiles nord-coréens.

    La Chine a vivement protesté contre ce déploiement. A son tour, le chef adjoint de la Direction opérationnelle de l'état-major général de Russie, Viktor Poznikhir, a déclaré que les Etats-Unis, sous le prétexte de contrer l'Iran et la Corée du Nord, sont en train de déployer un système qui vise les missiles balistiques russes et chinois.

    Pyongyang continue à tester ses missiles balistiques, exacerbant la tension dans la péninsule coréenne. Mercredi matin, un missile de moyenne portée a été tiré  et a parcouru 60 kilomètres  avant de s'abîmer dans la mer du Japon.

    Le chef du Comité pour la Défense du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe) Viktor Ozerov a déclaré que la Russie ne pouvait user de son influence auprès de Pyongyang concernant le problème nucléaire tant que les Etats-Unis mèneraient des exercices conjoints avec la Corée du Sud près des frontières nord-coréennes et déployaient leur bouclier antimissile dans la région.

    « Nous sommes prêts à user de notre influence auprès de la Corée du Nord lors des négociations, mais dans un contexte où Pyongyang se trouve sous une pression permanente des Etats-Unis qui mènent des exercices conjoints avec la Corée du Sud près des frontières nord-coréennes et où les Etats-Unis déploient leur bouclier antimissile dans la région, la Russie a du mal à parler à Pyongyang », a souligné le sénateur russe.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    THAAD: Séoul internationalise le conflit avec Pékin
    Pour percer le bouclier THAAD, Pyongyang s’exerce au lancement simultané de missiles
    Tags:
    déploiement, système antimissile THAAD, Viktor Ozerov, Corée du Sud, Chine, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik